›  News 

Merger Arbitrage : indemne malgré le retournement du marché

Les mouvements de marché des dernières semaines ont fortement pénalisé les actions après un début d’année en trombe. Les chiffres d’évolution des salaires en janvier aux États-Unis ont exacerbé les craintes suscitées par le resserrement monétaire et la normalisation des rendements obligataires.

Mais de tels événements ne sont pas rares. La baisse de 10% subie par l’indice S&P 500 entre le 26 janvier et le 8 février n’est pas sans rappeler, par son ampleur, les corrections observées en août 2015 et janvier 2016. Si les événements passés nous ont enseigné quelque chose, c’est bien que les investisseurs ont besoin de temps pour reprendre confiance. Les adjudications du Trésor seront suivies de très près et les chiffres de l’IPC américain, qui doivent être publiés cette semaine, seront déterminants. Le consensus table sur un repli de l’IPC sous-jacent en janvier (+0,2% en glissement mensuel, en recul de 10 pb par rapport à la précédente publication). Dans le même temps, les indicateurs techniques font état d’actions américaines déjà survendues.

Où cela va-t-il nous mener ? Les investisseurs qui tolèrent le risque devraient envisager une augmentation tactique de leur exposition au risque et se tenir prêts à négocier sur des marchés instables dans les prochaines semaines.

Au contraire, les investisseurs ayant une aversion pour le risque devraient rester sur la touche jusqu’à ce que l’attention du marché se porte sur la vigueur des fondamentaux, qu’il s’agisse de l’activité économique mondiale ou des prévisions de bénéfices.

Sur le segment alternatif, rien de tel qu’un retournement de tendance pour affecter les gérants CTA. L’indice Lyxor CTA a en effet sous-performé la semaine dernière, en baisse de -3,9%. Plusieurs gérants avaient toutefois commencé à réduire leur levier face à une telle éventualité, ce qui leur a permis de limiter les pertes. La performance d’un échantillon plus vaste que l’indice précité varie depuis début février entre -2% et -15%. La plupart des fonds se situent désormais en territoire négatif en cumul annuel. Les fonds L/S Equity ont eux aussi subi une correction de 2,2% la semaine dernière.

Parmi les évolutions positives, la stratégie Merger Arbitrage s’est très bien comportée, confortant les attentes à l’égard de sa capacité à générer des rendements indépendamment de l’évolution du marché. Nous confirmons les convictions fortes que nous inspire la stratégie, avec des spreads de transactions aux États-Unis situés à plus de 7% début février et une activité de fusions-acquisitions soutenue à l’échelle mondiale depuis début 2018, en particulier Outre-Atlantique. Enfin, les fonds L/S Credit à faible bêta ont eux aussi enregistré de bonnes performances, même s’il convient de noter que la correction a largement épargné les marchés du crédit à travers le monde.

Nous maintenons par ailleurs la surpondération des fonds L/S Credit à faible bêta, ainsi que notre positionnement neutre sur les fonds CTA.

Lyxor Research , 14 février

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News L’Ircantec s’engage à contribuer à l’initiative Climate Action 100+

En 2015, l’Ircantec s’associait aux 400 investisseurs représentant près de 24 trillions de dollars sous gestion et signait la déclaration des investisseurs sur le changement climatique.

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés