Marché du logement sur le 1er semestre 2016 : poursuite de l’embellie sur fond de baisse continue des taux

Bruno Deletré, Directeur Général du Crédit Foncier, a livré son analyse du marché immobilier à la mi-année 2016, lors d’une conférence de presse cette semaine.

Le premier semestre 2016 s’inscrit dans la continuité de 2015 avec une reprise du marché du logement, sur fond de taux d’intérêt extrêmement bas :

  • Le Crédit Foncier estime que près de 385 000 logements devraient être construits en 2016 (vs 351 000 en 2015), soit une progression attendue de 10 % du marché du neuf ; la hausse du segment du logement locatif privé devrait être de 17 % et celle de l’accession de 11 %. 125 000 maisons individuelles devraient être commercialisées en 2016 (+ 13 % par rapport à 2015).
  • Dans l’ancien, 830 000 transactions sont attendues en 2016 par le Crédit Foncier, soit une progression de 3,5 % par rapport à 2015. Cette croissance des ventes ne s’accompagne pas pour autant d’une hausse des prix qui, globalement, restent stables.
  • Le parcours d’acquisition de la résidence principale s’est fluidifié : la durée de recherche est désormais de 4 mois (contre 7 mois en 2014) et 70 % des ménages signent un compromis en moins de douze mois de recherche (contre 53 % en 2014)[1].
  • 74 % des professionnels de l’immobilier se déclarent ainsi optimistes quant à l’avenir du marché du logement (contre 35 % début 2015)[2].

Cette poursuite de la reprise au 1er semestre 2016 est, en particulier, portée par :

Des taux de crédits historiquement bas avec un nouveau taux plancher (1,77 %) franchi au mois de mai 2016.

L’effet des mesures gouvernementales : renforcement des dispositifs de PAS et PTZ pour l’accession ; succès du dispositif Pinel pour l’investissement locatif.

Dans ce contexte, le volume de crédits immobiliers s’inscrit également en hausse.

Le volume de crédits à l’habitat devrait s’élever à 159 milliards d’euros en 2016 contre 152 milliards d’euros en 2015, soit une hausse de l’ordre de 5 %. En dépit de la baisse des taux, la durée des crédits se stabilise, traduisant une reprise de la primo-accession.

La prime de risque liée à l’investissement en immobilier d’entreprise continue de progresser.

Les premiers chiffres pour 2016 de l’investissement en immobilier d’entreprise, en-deçà des attentes, n’augurent pas des volumes annuels, au regard de l’abondance de capitaux à placer et de l’augmentation de la prime de risque immobilier qui s’élève désormais à 245 points de base pour les produits de qualité (Paris QCA).

Bruno Deletré , 30 juin

P.-S.

[1] Selon l’étude du Crédit Foncier relative au parcours d’acquisition auprès de 2 000 ménages diffusée le 9 juin 2016

[2] Selon la cinquième édition du baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l’immobilier diffusée le 9 mai 2016

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés