Marché de l’investissement Immobilier en Espagne : 2,2 Milliards d’euros au 1er trimestre selon BNP Paribas Real Estate

BNP Paribas Real Estate, présente les chiffres de l’investissement immobilier au 1er trimestre 2016. Après une année 2015 record (transactions immobilières à hauteur de 11,7 milliards d’euros), l’investissement a totalisé 2,2 milliards d’euros sur les trois premiers mois de l’année, signe que l’intérêt des investisseurs pour l’immobilier ne se dément pas...

BNP Paribas Real Estate, présente les chiffres de l’investissement immobilier au 1er trimestre 2016. Après une année 2015 record (transactions immobilières à hauteur de 11,7 milliards d’euros), l’investissement a totalisé 2,2 milliards d’euros sur les trois premiers mois de l’année, signe que l’intérêt des investisseurs pour l’immobilier ne se dément pas...

  • En Espagne, le marché immobilier, qui a battu un record en 2015 avec 11,7 milliards d’euros investis, reste très prisé des investisseurs.
  • Les volumes d’investissement ont retrouvé des niveaux classiques après la forte activité de 2015.
  • Madrid arrive en tête avec 41 % de l’investissement.
  • Commerces, hôtels et bureaux font partie des actifs les plus recherchés.

Ce chiffre corrobore les prévisions de BNP Paribas Real Estate, qui tablent sur un volume d’environ 8 milliards d’euros en 2016. L’état d’esprit des investisseurs institutionnels et privés américains, allemands et britanniques, principaux acteurs au 1er trimestre 2016, confirme également cette tendance. Le rendement négatif des marchés de la dette souveraine et les taux d’intérêt très bas devraient encore conforter les investisseurs dans leurs choix.

Pour BNP Paribas Real Estate, les chiffres du 1er trimestre 2016 représentent néanmoins une correction de l’activité par rapport à l’année passée, le volume s’étant établi à 2,85 milliards d’euros au 1er trimestre 2015. Ce ralentissement est lié à la pénurie d’offre locative, renforcée par les nombreuses acquisitions réalisées sur ce marché depuis le début de la reprise en 2014. Autant d’indices évocateurs d’un marché qui arrive à maturité.

La baisse du nombre d’acquisitions de centres commerciaux, qui avaient représenté 1,125 milliard d’euros au 1er trimestre 2015, a également pesé sur le volume d’investissement. Aucune transaction d’ampleur n’a été recensée sur le segment des bureaux ni sur celui des locaux logistiques. Il existe toutefois une demande pour ce type de biens qui devrait se concrétiser en 2016.

37 transactions ont été conclues au 1er trimestre de cette année. Parmi les plus importantes, on peut citer la vente au fonds Invesco d’un portefeuille de supermarchés appartenant à Eroski pour 358 millions d’euros (25 %), la cession de l’hôtel Villamagna à Madrid pour environ 180 millions d’euros (12 % de l’investissement total) et l’acquisition, par Blackstone, d’un portefeuille de 4 500 logements détenu par la banque Sabadell. Neinver et Colony Capital, conseillés par BNP Paribas Real Estate, ont par ailleurs acheté 23 unités logistiques pour 87 millions d’euros. BNP Paribas Real Estate constate que l’activité du 1er trimestre s’est répartie harmonieusement entre les investisseurs institutionnels, les propriétaires privés et les SOCIMIS (SIIC espagnoles). Ces dernières ont réalisé moins d’acquisitions qu’au 1er trimestre 2015, leurs projets étant alors encore en phase de développement.

Attirant la moitié de l’investissement (800 millions d’euros) les commerces sont les actifs les plus prisés, suivis par les hôtels (300 millions d’euros) et les bureaux (219 millions d’euros). BNP Paribas Real Estate indique par ailleurs que le taux d’occupation augmente dans tous les secteurs, en particulier pour les bureaux et les unités logistiques. Le taux de vacance continuera par conséquent à diminuer, améliorant les performances de l’investissement immobilier.

Madrid, secteur le plus dynamique pour l’investissement

Drainant 41 % de l’investissement immobilier, Madrid conserve son statut de leader. La Catalogne cède quant à elle la deuxième place au Pays basque et aux îles Canaries. BNP Paribas Real Estate souligne la multiplication des secteurs alternatifs qui attirent une part croissante de l’investissement immobilier. Barcelone demeure toutefois attractive et les investisseurs n’hésiteront pas à acheter des actifs prime bien situés sur ce marché.

Le rendement reste orienté à la baisse. Dans les secteurs madrilènes prime, les bureaux affichent un rendement de 4 %, soit une diminution de 0,25 % par rapport à la fin de l’année 2015. Également soumis à des pressions à la baisse, le rendement s’échelonne entre 4,25 % et 4,5 % à Barcelone.

Pour BNP Paribas Real Estate, au vu de ces chiffres, la hausse modérée des loyers devrait se poursuivre pour tous les types de biens et tous les secteurs, sachant que les dépenses des ménages devraient continuer à progresser. Malgré les tensions sur le marché de la dette et les perspectives politiques, l’économie espagnole a retrouvé un certain dynamisme, tout comme la création d’emplois.

Next Finance , 2 mai

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés