AVIVA Advertisement AVIVA

Les valeurs pétrolières, un secteur attractif

Un accord respecté de limitation de la production par les pays OPEP et non-OPEP, une reprise économique mondiale qui soutient la consommation de pétrole, un arrêt de l’accroissement du nombre de puits de « shale oil » américains conduisent, depuis peu, le secteur des valeurs pétrolières, encore très sous-performant depuis le début de l’année, à frétiller….

Un accord respecté de limitation de la production par les pays OPEP et non-OPEP, une reprise économique mondiale qui soutient la consommation de pétrole, un arrêt de l’accroissement du nombre de puits de « shale oil » américains conduisent, depuis peu, le secteur des valeurs pétrolières, encore très sous-performant depuis le début de l’année, à frétiller….

Nous pensons que cela pourrait être le début d’un mouvement plus soutenu de revalorisation.

En effet, plusieurs raisons militent pour ce scénario ; tout d’abord, le marché comprend que le sousinvestissement massif des acteurs pétroliers depuis maintenant au moins deux ans, pourrait conduire, s’il dure trop longtemps, à des risques de retournement brutal à la hausse du prix du baril (qui vient déjà de faire un 40 à 60 Dollars en ligne droite) et la courbe du pétrole à terme s’est retournée.

Ensuite, les coupes brutales dans les investissements et les coûts (il y avait de la marge !) des sociétés du secteur améliorent considérablement les bilans et les cash-flow des dîtes sociétés.

Cette amélioration bilantielle va conduire les pétroliers à payer en cash (et plus en actions) de juteux dividendes en 2018. Dans ces marchés au plus haut, avoir des actions rapportant 5% de rendement n’est peut-être pas un mauvais choix.

Enfin , le « peak oil » dont on parlait il y a 5 ans pour évoquer le moment où il n’y aurait plus assez d’offre et qui est devenu le moment où la demande va diminuer (!) n’est pas pour demain. Les pétroliers s’adaptent par ailleurs à ce nouvel environnement en investissant beaucoup d’argent (et ils ont beaucoup d’argent) dans le solaire, l’éolien ou les batteries…

Pour les services pétroliers, secteur peut être encore plus décoté, l’histoire est un peu différente, l’année 2018 va encore être très dure (faibles investissements prévus) et les bilans ne sont pas toujours très solides.

L’équipe Actions Value , 14 novembre

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Stratégie Marchés actions : Etre moutonnier en bourse peut s’avérer être une stratégie payante !

Etre moutonnier en bourse est rarement considéré comme une qualité... même s’il est aujourd’hui avéré que les actions qui ont obtenu de bonnes performances par le passé tendent à surperformer les autres actions sur la période qui suit. Alors, comment tirer parti de cette inertie des (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés