›  News 

Les performances des marchés obligataire américains ont été mitigées au cours du mois d’août

Les performances des marchés obligataire américains ont été mitigées au cours du mois, le segment high yield ayant généré de solides performances tandis que les bons du Trésor (10 ans) ont reculé. Le segment investment grade américain a généré une performance légèrement positive.

États-Unis : Les performances des marchés obligataire américains ont été mitigées au cours du mois, le segment high yield ayant généré de solides performances tandis que les bons du Trésor (10 ans) ont reculé.

Le segment investment grade américain a généré une performance légèrement positive. Le mois d’août a été calme en raison des vacances estivales. La performance a été essentiellement soutenue par de solides facteurs techniques.

Plusieurs nouvelles émissions de refinancement ont eu lieu au cours de la première quinzaine du mois, sans accroître significativement l’offre sur le segment high yield, et le marché s’est révélé anémique durant la deuxième quinzaine du mois. Les volumes échangés ont également fortement chuté. Les commentaires de la présidente de la Fed, Janet Yellen, à Jackson Hole, ont souligné la robustesse de la croissance américaine, et surtout l’amélioration de la progression des salaires des employés américains. Selon Bloomberg, cela a conduit de nombreux intervenants à réévaluer la probabilité d’une hausse des taux de la Réserve fédérale en septembre (probabilité d’environ 40%). Cette probabilité a ensuite décliné dans les jours qui ont suivi la conférence et se situe désormais autour de 20%. En septembre, tous les yeux seront tournés vers la Fed et la Banque centrale européenne.

Europe : Le secteur des obligations d’entreprises européennes a généré une performance positive solide, incluant une surperformance significative du segment plus risqué du high yield. Les taux des emprunts d’État européens (Bund) sont restés globalement inchangés au cours du mois après le rallye (rendements plus faibles) des derniers mois. Au cœur de la saison estivale, le mois d’août a été calme, apportant peu de nouvelles émissions et des volumes d’échanges réduits. Les chiffres du PIB en Europe sont généralement positifs et le chômage semble s’améliorer, notamment dans les pays qui souffraient d’un taux de chômage élevé et où les réformes engagées il y a quelques années commencent à porter leurs fruits. Les données économiques récemment publiées par le Royaume-Uni après le vote sur le Brexit montrent une certaine résistance. Cependant, nous restons prudents quant à l’impact à moyen et long terme du Brexit sur l’investissement des entreprises, les investissements directs étrangers et la croissance. Le point faible récurrent semble être l’inflation, qui demeure obstinément en-deçà de l’objectif des 2% fixé par la Banque centrale européenne malgré une politique monétaire accommodante.

Compte tenu de la baisse de l’inflation, nous pensons que la BCE pourrait annoncer, dès septembre, de nouvelles mesures politiques lui permettant de poursuivre, voire d’amplifier sa politique actuelle d’assouplissement monétaire.

Marchés Émergents : Le secteur des obligations d’entreprises émergentes a généré une performance positive solide, réalisant son meilleur mois d’août depuis 2010. Au sein du secteur du crédit d’entreprise, le segment high yield a surperformé. Comme leurs homologues américains et européens, les actifs émergents ont profité de facteurs techniques robustes (flux d’investissement importants et émissions réduites).

Depuis le début de l’année, les investissements à destination des marchés émergents sont à leur niveau le plus élevé depuis 2010.

Au sein des marchés émergents, la région d’Amérique latine a surperformé, portée par le Brésil. Cela était prévu au vu des solides performances du secteur du gaz et du pétrole. Le Brésil a accueilli avec succès les Jeux olympiques, malgré quelques inquiétudes. Autres informations concernant le Brésil, la présidente Dilma Rousseff a été destituée, ce qui avait été en grande partie anticipé par les marchés.

MUZINICH & CO , 12 septembre

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News Euronext lance la nouvelle version de son indice Low Carbon 100 Europe®

Euronext, le principal opérateur boursier de la zone euro, annonce un changement majeur de la méthodologie de l’indice Low Carbon 100 Europe® qui révolutionne l’approche méthodologique traditionnelle d’évaluation du niveau d’émission de CO2 d’une (...)

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés