AVIVA Advertisement AVIVA

Les incertitudes politiques créent des opportunités au sein des actions européennes

Nick Sheridan, Gérant actions européennes, fait part de ses perspectives pour l’année 2017. Il évoque l’impact que les grands rendez-vous politiques devraient avoir sur le sentiment des investisseurs (comme cela a été le cas en 2016) et la façon dont il positionne sa stratégie axée sur la valeur pour tirer profit des opportunités de sousvalorisations.

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Leçons de 2016

Il n’est pas facile de répondre à cette question, l’année 2016 ayant été riche en émotions, à la fois en termes d’événements et d’actualités. Les sociétés européennes se sont relativement bien comportées en 2016, à quelques exceptions près. Nous avons toutefois assisté, sur les différents marchés, à une importante rotation sectorielle et à une corrélation entre les différents styles. Les incertitudes politiques en Europe et dans le reste du monde ont été à l’origine d’une grande partie de ces tensions. Nous recommandons généralement de toujours prendre le temps de réfléchir avant d’agir. Cela n’a jamais été autant d’actualité que cette année, les marchés ayant été bien souvent influencés par le sentiment des investisseurs, plutôt que par la logique ou les données.

Principaux thèmes pour 2017

Plusieurs élections auront lieu en Europe en 2017, dans un climat d’instabilité politique. Ces dernières devraient, si l’on se base sur le résultat du référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l’UE et sur la victoire, contre toute attente, de Trump lors des élections présidentielles aux États-Unis, entrainer une hausse de la volatilité, même si celle-ci sera de courte durée. Le marché des obligations pourrait également enregistrer un ralentissement qui pourrait avoir des répercussions négatives sur le marché des actions s’il s’avère être important. Nous pourrions également assister à une réduction, et à une éventuelle inversion des mesures d’austérité, les hommes politiques tenant compte de l’instabilité ambiante.

Le Royaume-Uni devrait, dans un monde post-Brexit, éprouver des difficultés par rapport à la zone Euro, avec un transfert des marges élevées et des emplois basés sur le savoir de l’autre côté de la Manche, même si cette tendance devrait être plus importante à long terme.

Principales convictions pour 2017

Nous avons, depuis un certain temps, opéré dans un environnement où les investisseurs ont privilégié, à tout prix, les titres de qualité européens par rapport aux autres options. Nous pourrions, si les tendances viennent à s’inverser, assister à une reprise économique, associée à des mesures de relance de la part des gouvernements, et les rendements des obligations pourraient ainsi évoluer. Dans un tel environnement, les titres de valeur devraient, par rapport aux autres titres, connaître leur jour de gloire.

Gestion de portefeuille

Il est difficile, au regard de l’agenda politique européen pour les 12 prochains mois, de prédire les rendements à court terme. Les antécédents montrent toutefois que si l’on se base sur le cours moyen actuel des titres européens, et ceux de la zone Euro en particulier, on devrait s’attendre à des rendements supérieurs à la moyenne. Quoi qu’il en soit, je devrai continuer d’investir sur des sociétés de qualité disposant, généralement, de fortes barrières à l’entrée, de marges satisfaisantes, de flux de liquidités importants et d’un PER inférieur à celui du marché. En termes de titres, l’incertitude des investisseurs devraient créer des opportunités.

Nick Sheridan , Décembre 2016

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Stratégie Marchés actions : Etre moutonnier en bourse peut s’avérer être une stratégie payante !

Etre moutonnier en bourse est rarement considéré comme une qualité... même s’il est aujourd’hui avéré que les actions qui ont obtenu de bonnes performances par le passé tendent à surperformer les autres actions sur la période qui suit. Alors, comment tirer parti de cette inertie des (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés