›  News 

Les hedge funds ont surmonté la première onde de choc du Brexit

Les hedge funds ont remarquablement bien surmonté la première onde de choc, en particulier grâce aux CTAs. L’impact du Brexit s’est révélé modéré pour les autres stratégies moins exposées aux actifs européens. Les hedge funds n’ont pas modifié leur allocation de manière significative après le vote.

Ce rapport hebdomadaire se concentre sur les flux des hedge funds, leurs performances et leurs positionnements. Il a pour but de suivre les évolutions des investissements dans les hedge funds, en se basant sur les informations exclusives accessibles grâce à la plateforme de Managed Account de Lyxor.

Les hedge funds ont surmonté la première onde de choc du Brexit

Il faudra du temps pour digérer le verdict du référendum britannique. Le Brexit a pris les investisseurs et l’Europe de court, mais jusqu’à présent, les marchés n’ont pas réagi de manière irrationnelle. Il manque aux investisseurs des variables clés pour pouvoir se positionner. Parmi leurs principales questions :

Quand le processus de sortie débutera-t-il et par qui sera-t-il géré ? Alors que l’Europe prône un processus rapide, le Premier ministre David Cameron laisse à son successeur la responsabilité d’invoquer l’Article 50 du traité de Lisbonne. Les cinq candidats actuels seront ramenés à deux d’ici mi-juillet. Le candidat final sera élu par le Parti conservateur d’ici au 9 septembre et investi comme nouveau Premier ministre. Une fois invoqué, l’Article 50 ouvrira une période de deux ans de négociation sur les modalités de la sortie, qui sera également l’occasion de jeter les bases de la nouvelle relation avec le bloc.

Le processus pourrait-il être inversé ? Les marchés intègrent une probabilité qu’une sortie de l’UE s’avère si complexe et coûteuse qu’il serait plus aisé d’ignorer le referendum. Ils comptent sur un revirement de l’opinion britannique. Alternativement, les politiques pourraient contourner le vote. Plusieurs traités européens ont effectivement été revotés ou ignorés. A cette époque toutefois, l’euroscepticisme était moins virulent, par ailleurs un traité reste nettement moins impliquant que l’adhésion d’un Etat à l’UE.

Quelle sera l’ampleur de l’impact sur le Royaume-Uni ? Les effets de l’incertitude sur la consommation, les prix de l’immobilier et sur l’activité des entreprises apparaîtront dans les mois à venir. Une récession devient plus probable. Cela étant, sauf absence de réponse des politiques, cet événement ne devrait pas devenir systémique.

Quelle sera la réaction de l’Europe à ce référendum ? Le référendum britannique met le doigt sur les problèmes structurels qui rongent l’Europe de longue date. Les dirigeants politiques devront repenser l’intégration européenne. La crédibilité de leur réaction déterminera probablement la puissance des forces centrifuges au sein de l’UE.

Ces différentes questions pourraient inciter les investisseurs à rester sur la touche durant l’été. Les hedge funds ont remarquablement bien surmonté la première onde de choc, en particulier grâce aux CTAs. L’impact du Brexit s’est révélé modéré pour les autres stratégies moins exposées aux actifs européens. Les hedge funds n’ont pas modifié leur allocation de manière significative après le vote.

Lyxor Research , 6 juillet

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News Euronext lance la nouvelle version de son indice Low Carbon 100 Europe®

Euronext, le principal opérateur boursier de la zone euro, annonce un changement majeur de la méthodologie de l’indice Low Carbon 100 Europe® qui révolutionne l’approche méthodologique traditionnelle d’évaluation du niveau d’émission de CO2 d’une (...)

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés