›  News 

Les flux sur le marché des ETF européens ont atteint leur plus haut niveau de l’année au mois de juillet

Les Nouveaux Actifs Nets (NAN) se sont chiffrés à 8,2 milliards d’euros, soit plus de deux fois le niveau mensuel moyen depuis le début de l’année. L’encours total sous gestion est en hausse de 5% par rapport à la fin de l’année 2015, et se monte à 474 milliards d’euros...

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Les Nouveaux Actifs Nets (NAN) se sont chiffrés à 8,2 milliards d’euros, soit plus de deux fois le niveau mensuel moyen depuis le début de l’année. L’encours total sous gestion est en hausse de 5% par rapport à la fin de l’année 2015, et se monte à 474 milliards d’euros, avec un impact marché limité (+3,5% [1]). Dans un environnement incertain, les ETF à haut rendement et Smart Beta ont attiré l’essentiel des capitaux collectés.

Les indices actions ont enregistré des entrées de capitaux record sur l’année, s’élevant à 2,2 milliards d’euros. Sur les marchés développés, la collecte s’est limitée à 598 millions d’euros, mettant en évidence une situation hétérogène. D’un côté, soutenus par la poursuite de la politique accommodante de la Fed et une saison de résultats satisfaisante, les Etats-Unis ont bénéficié d’un afflux de capitaux conséquent avec une collecte nette de 2 milliards d’euros. En revanche, l’incertitude provoquée par le référendum sur le Brexit a continué à peser sur les actions européennes, qui ont enregistré une décollecte nette de 2,9 milliards d’euros. Après une période de fragilité qui aura duré deux mois, les actions émergentes ont confirmé leur rebond avec une collecte de 1,5 milliard d’euros. Ces flux sont à destination essentiellement des indices émergents globaux, ce qui tend à prouver que les investisseurs prennent des positions tactiques car la Fed continue de reporter les hausses de taux. La forte dynamique des ETF Smart Beta se poursuit, avec 1,8 milliard d’euros d’entrées de capitaux en juillet (un record sur un an), se concentrant principalement sur les produits à volatilité minimale ainsi que les produits de dividende.

Les flux de capitaux vers les fonds obligataires ont nettement rebondi avec 4,9 milliards d’euros de collecte nette, s’approchant du plus haut sur un an observé en mars 2016 (5,7 milliards d’euros).

Dans les pays développés, les principaux bénéficiaires sont les ETF d’obligations d’entreprises investment grade avec 1,9 milliard d’euros de collecte nette, toujours soutenus par les mesures de la BCE. Par ailleurs, les flux à destination des ETF axés sur la dette émergente ont atteint un niveau record avec 2 milliards d’euros de collecte nette, les investisseurs étant en quête de rendement dans un environnement de taux d’intérêt très bas, voire nuls. La rareté des rendements explique également la reprise des flux à destination des ETF d’obligations à haut rendement qui ont collecté 660 millions d’euros après deux mois de décollecte. Il est intéressant de constater que l’afflux de capitaux vers les ETF indexés sur l’inflation a enregistré son plus bas niveau sur un an avec une décollecte nette de 120 millions d’euros.

Dans le secteur des matières premières, les entrées de capitaux ont atteint leur niveau le plus élevé sur un an avec 1,1 milliard d’euros de collecte nette, les flux concernaient essentiellement les indices généraux, soutenus par le regain d’intérêt des investisseurs pour la classe d’actifs.

Lyxor Research , 8 août

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Notes

[1] 75% of MSCI ACWI NTR +2.58% and 25% of the JPM Global Aggregate +6.25% between 31/12/15 and 29/07/16 in EUR.

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News Euronext lance la nouvelle version de son indice Low Carbon 100 Europe®

Euronext, le principal opérateur boursier de la zone euro, annonce un changement majeur de la méthodologie de l’indice Low Carbon 100 Europe® qui révolutionne l’approche méthodologique traditionnelle d’évaluation du niveau d’émission de CO2 d’une (...)

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés