Les SCPI et OPCI « grand public » au premier semestre 2016 : Nouveaux records de collecte

Les statistiques ASPIM-IEIF pour le premier semestre de l’exercice 2016 confirment une fois de plus le grand succès commercial des fonds d’investissement en immobilier que sont les SCPI et les OPCI.

Chiffres clés au 30 juin 2016 (Statistiques ASPIM – IEIF)

SCPI :

  • 174 SCPI gérées par 30 groupes
  • Capitalisation : 40,64 milliards €
  • Collecte nette [1] : 2 452,4 millions €
  • Transactions sur le marché secondaire : 334,6 millions € (soit 0,82% de la capitalisation)
  • Retraits non compensés : 12,6 millions €
  • Collecte brute [2] : 2 799,6 millions € (soit 6,89% de la capitalisation)
  • Augmentation de capital [3] : 2 465 millions € par 59 SCPI de 27 groupes de gestion

OPCI « grand public » :

  • 12 OPCI « grand public » gérés par 8 groupes
  • Capitalisation : 6,599 milliards €
  • Collecte nette : 1 993,1 millions €

Collecte nette

  • SCPI
    Au cours des six premiers mois de 2016, les SCPI ont bénéficié d’une collecte nette totale de 2,45 milliards €, soit une augmentation sensible par rapport à la première moitié de 2015 (+ 32 %) qui constituait déjà un record historique. Cette forte hausse, qui s’observe dans toutes les catégories de ces fonds, est particulièrement marquée pour les SCPI « spécialisées » (+ 124 %) ainsi que les SCPI « commerces » (+ 71 %). On remarquera que la collecte nette des SCPI pour le premier semestre de 2016 correspond à la moyenne annuelle de cette même collecte pour la période 2010- 2013 (2,56 mds €).
  • OPCI « grand public »
    L’OPCI accessible au « grand public » poursuit également sa montée en puissance commerciale que l’on observe depuis 5 ans. La collecte nette globale sur les six premiers mois de l’année se monte à près de 2 milliards €, soit une augmentation de 60 % par rapport au premier semestre de 2015. Pour rappel, la collecte cumulée des OPCI n’avait pas dépassé les 900 millions € sur l’ensemble de l’exercice 2014. Ces fonds d’épargne immobilière restent très majoritairement distribués en tant que « unité de compte en immobilier » des contrats d’assurance-vie.

Capitalisation

  • SCPI
    Au 30 juin 2016, la capitalisation globale des SCPI dépassait, c’est une première dans leur histoire longue de 40 ans, la barre symbolique des 40 milliards € avec une hausse de 7,45 % par rapport au 31 décembre dernier. Depuis 5 ans, la capitalisation des SCPI a crû de 63%.
  • OPCI « grand public »
    Au 30 juin 2016, la capitalisation des OPCI se montait à 6,6 milliards € et enregistrait ainsi une hausse spectaculaire de 45,4 % par rapport au 31 décembre 2015.

Marché secondaire

Avec 334,6 millions € de parts échangées pendant les six premiers mois de 2016, le marché secondaire des SCPI connaît une légère augmentation (+ 5% par rapport au premier semestre 2015). Rapporté au total de la capitalisation, ce marché reste peu actif avec un taux de rotation semestriel des parts inférieur à 1% (0,82%). On n’observe aucun signe négatif sur la liquidité du marché des parts de SCPI : au 30 juin 2016, les parts en attente de cessions des SCPI à capital fixe se limitaient à 94,9 millions € (soit 0,91 % de la capitalisation cumulée des SCPI à capital fixe) et les retraits non compensés des SCPI à capital variable à seulement 12,6 millions € (soit 0,04 % de la capitalisation cumulée des SCPI à capital variable).

Pour Frédéric Bôl, Président de l’ASPIM, « il y a lieu de se réjouir de la dynamique commerciale de ces fonds d’épargne que sont les SCPI et les OPCI qui doivent être considérés avant tout comme des outils de préparation à la retraite des particuliers. Face à cette collecte abondante, les gestionnaires réunis au sein de l’ASPIM ont la responsabilité d’acquérir de nouveaux actifs immobiliers dans des conditions permettant à ces fonds de servir une performance durable au bénéfice des investisseurs. Le professionnalisme de plus en plus affirmé de ces acteurs est la clé de la réussite de cette mission qui s’inscrit par définition dans le très long terme ».

Next Finance , 5 septembre

Notes

[1] Augmentation de capital – Retraits non compensés par des souscriptions

[2] Augmentation de capital + Transactions sur le marché secondaire.

[3] Ensemble des souscriptions venant augmenter le capital et destinées à l’achat d’immeubles

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés