›  Opinion 

Le secteur des tech continue de prendre des parts de marché sur l’ancienne économie

Stuart O’Gorman, Directeur de l’équipe Actions Technologiques d’Henderson Global Investors et gérant du fonds Henderson Horizon Global Technology Fund qui compte plus de 2 milliards de dollars d’encours sous gestion, revient sur les moteurs de performance du secteur technologique et commente l’évolution de son portefeuille.

Le secteur technologique poursuit sa croissance, favorisé par les deux importants moteurs de performance que sont l’innovation et l’évolution démographique dans le monde. Ces tendances permettent aux sociétés du secteur de continuer à remporter des parts de marché sur l’ancienne économie. Dans cet environnement, notre approche de sélection d’actions continue à privilégier la croissance et les thèmes séculaires performants couplés à des valorisations raisonnables.

Au sein de notre portefeuille, les sociétés de semi-conducteurs ont contribué positivement à la performance ces derniers mois alors que les sociétés de composants l’ont affecté.

Au niveau des titres, Cavium a enregistré une performance solide après avoir publié des résultats trimestriels rassurants. Broadcom a également surperformé. Cavium et Broadcom sont exposés aux secteurs de croissance de l’industrie des semi-conducteurs, tels que la mise en réseau, les centres de données et l’infrastructure en nuage. Micron, le principal fournisseur de produits à mémoire DRAM et NAND, a également surperformé. Nous sommes persuadés que la consolidation du secteur a eu un effet positif sur l’offre de la société, ce qui lui a permis d’augmenter ses tarifs et ses marges. Alibaba a également enregistré une bonne performance, la société continuant de tirer profit de la croissance séculaire du commerce en ligne et de la hausse des taux de monétisation des portables.

Criteo a enregistré de fortes cessions, malgré le fait que la société ait fortement augmenté ses profits, l’objectif de chiffre d’affaires n’ayant pas été augmenté. Nous sommes convaincus que la société de reciblage publicitaire est exposée à une croissance séculaire solide au niveau des publicités en ligne. Universal Display, qui octroie des licences de technologie OLED, a sous-performé. La société avait enregistré par le passé de solides résultats mais les ventes se sont avérées inférieures aux prévisions, un client important ayant repoussé ses commandes. ServiceNow, la société de logiciels d’entreprise, a sous-performé suite à la confusion entourant la publication de ses facturations trimestrielles. Nous estimons que cela n’est pas vraiment fondé et nous avons été impressionnés par les nouveaux clients acquis par la société et par la feuille de route de nouveaux produits sur les marchés adjacents. Red Hat, le fournisseur de support Open Source de niveau entreprise, a sous-performé, les renouvellements ayant été moins importants que prévus. Les perspectives sont favorables pour les logiciels Open Source ce qui devrait avoir une incidence positive pour Red Hat.

En termes d’activité d’investissement, nous avons cédé Paypal, la société ayant atteint la valorisation souhaitée.

Nous avons renforcé notre exposition à Nokia car nous estimons que la valorisation de la société est faible, que ses synergies de coûts sont importantes suite à la fusion avec Alcatel et qu’elle a la capacité d’améliorer sa rentabilité sur le secteur de l’octroi de licences.

En conclusion, les sociétés technologiques présentent de solides bilans et les difficultés rencontrées suite au renforcement du dollar US en 2015 commencent désormais à s’atténuer, ce qui devrait avoir un effet positif pour l’ensemble du secteur. Néanmoins, ce dernier risque de se retrouver confronté à d’importants changements séculaires en termes de demande des entreprises et de maturation du marché des smartphones et des ordinateurs. Ces évolutions pourraient à terme entrainer un ralentissement de sa surperformance.

Stuart O’Gorman , 6 octobre

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion L’ubérisation des hedge funds par la gestion « Alternative Risk Premia »

Après les gérants traditionnels avec les ETFs, les gérants de hedge funds sont de plus en plus concurrencés par les fonds « Alternative Risk Premia » qui répliquent stratégies d’investissement similaires, à moindre coût et avec une liquidité (...)

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés