AVIVA Advertisement AVIVA

Le passage à un marché axé sur la valeur favorise les actions européennes

John Bennett, Directeur des actions européennes, voit le potentiel de la poursuite d’une rotation d’un marché de croissance vers un marché axé sur la valeur comme un facteur déterminant pour ceux qui investiront dans les actions européennes l’année prochaine.

Article aussi disponible en : English EN | français FR

John Bennett, Directeur des actions européennes, voit le potentiel de la poursuite d’une rotation d’un marché de croissance vers un marché axé sur la valeur comme un facteur déterminant pour ceux qui investiront dans les actions européennes l’année prochaine. John reconnaît que, bien qu’il ait des vues optimistes, la devise, la politique et la possibilité d’une déflation sont les risques inhérents à son scénario pour 2017.

Leçons de 2016

Les marchés sont un terrain d’apprentissage perpétuel. Si un gérant de fonds pense qu’il n’a plus rien à apprendre, il est fini, parce que le marché adore ramener les gérants à la réalité. Et je pense que 2016 en a été un bel exemple. Plusieurs investisseurs ont déclaré que cette année a été la plus dure qu’ils n’aient jamais vécue. La raison est à imputer à la rotation sectorielle qui a rendu le marché très dur et favorisé un marché de spéculation. D’abord la course à l’énergie, ensuite aux minerais ; deux secteurs qu’il a été facile d’éviter pendant de nombreuses années. Et plus récemment aux États-Unis il a fallu faire face au « Big One ». C’est assez inhabituel pour nous de favoriser le secteur bancaire, mais nous avons réussi à initier une position assez tôt sur ce secteur.

Principales convictions pour 2017

Je pense que le principal sujet en 2017 sera de savoir si globalement nous avons eu raison de déplacer nos positions d’un marché de croissance vers un marché de valeur. Depuis la crise financière, le marché ne fonctionne que dans un sens et a rejeté les actions dites de « valeur ». Je ne suis pas un grand partisan de ces étiquettes, mais je pense que nous arrivons au bout des politiques d’assouplissement quantitatif - les banques centrales le savent - et cela va façonner les marchés. Par conséquent, après avoir touché le fond en ce qui concerne le rendement des obligations et des actifs similaires, les actions dites de croissance « si confortables » pourraient être touchées. En octobre et en novembre ces actions étaient très inconfortables et je pense qu’il s’agit de l’amorçage d’une tendance de fond. Néanmoins, si la déflation l’emportait, et que par conséquent le rendement des obligations continuait de monter, ou de ne pas baisser, cette vision serait erronée et nous reviendrions à l’approche « qualité et croissance » de ces dix dernières années. Mais je ne pense pas que cela se reproduise dans les dix prochaines années.

Gestion de portefeuille

Si nous avons un dollar fort, c’est généralement bon pour les actions européennes, et moins bon pour les actions des marchés émergents. Si j’ai raison, nous allons d’un marché de croissance vers un marché de valeur, et je pense que cela peut stopper la surperformance des actions américaines par rapport aux autres parties du monde. Les marchés axés sur la valeur dans le monde sont l’Europe et le Japon loin devant les ÉtatsUnis d’Amérique, et cela simplement en raison de la nature des indices. Je pense donc qu’il y aura un changement dans la stratégie d’investissement. Néanmoins, je n’ai pas de fortes convictions pour 2017. Des bouleversements politiques, comme le Brexit et l’élection de Trump, pourraient se déplacer vers l’Europe. La situation serait d’autant plus délicate que l’Europe n’est pas une nation, mais un bloc de pays utilisant la même devise. Je pense que l’on peut aisément observer les vacillements ressurgir « à la périphérie » notamment en raison de l’Euro. Mais si nous surmontons ce risque politique, cela créerait l’opportunité pour les investisseurs d’acheter des positions « Europe ». Il y a un an, je ne prévoyais pas de tendance haussière pour les actions européennes en 2016, mais je termine cette année plus optimiste pour 2017.

John Bennett , Décembre 2016

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Stratégie Marchés actions : Etre moutonnier en bourse peut s’avérer être une stratégie payante !

Etre moutonnier en bourse est rarement considéré comme une qualité... même s’il est aujourd’hui avéré que les actions qui ont obtenu de bonnes performances par le passé tendent à surperformer les autres actions sur la période qui suit. Alors, comment tirer parti de cette inertie des (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés