AVIVA Advertisement AVIVA

La start-up Happydemics lève 2 millions d’euros pour soutenir sa croissance

Une levée de fonds destinée à accélérer la croissance de la start-up en renforçant ses effectifs, afin d’affirmer son positionnement de leader dans le domaine du sondage natif sur mobile

Happydemics, la start-up spécialisée dans le sondage nouvelle génération via applications mobiles, vient de lever 2 millions d’euros auprès du fond d’investissement Starquest, du fond Finance Innovation Technologie et de différents Business Angels tels que Frédéric Mazzella, Frédéric Basseto, Alexandre Ichai, Sébastien Duclos et Julien Godin de Playtwo, Olivier Mazeron, Ruben Nataf ainsi que. Cette levée de fonds est une étape importante pour la start-up qui entend révolutionner l’usage du sondage, deux ans après le lancement de son offre commerciale.

« Il est primordial de disposer des compétences nécessaires pour poursuivre le changement amorcé dans le secteur du sondage et des données marketing. », explique Tarek Ouagguini, fondateur d’Happydemics. « Cette levée de fonds nous permettra de consolider nos ressources technologiques et de recruter les profils avec lesquels nous perfectionnerons notre modèle. », ajoute-t-il.

Basée à Paris, Happydemics compte aujourd’hui 10 collaborateurs et entend recruter une dizaine de personnes avant la fin de l’année 2017, notamment pour renforcer sa Data Management Plateform (DMP) marketing construite à partir des réponses apportées par les mobinautes interrogés.

Starquest, fonds d’investissement orienté vers l’innovation, a décidé d’investir dans ce tour de table. Arnaud Delattre et Emmanuel Gaudé, les fondateurs de Starquest, expliquent leur choix : « Savoir organiser une rencontre affinitaire entre les annonceurs et leurs cibles au bon endroit et au bon moment répond aux attentes du monde de la communication qui en souffrait depuis toujours. »

Happydemics avait levé 100 000 euros lors de sa création en septembre 2015, auprès de ses Business Angels historiques, Hervé Montoute, Thomas Prud’homme, Lilian Thibault et Serge Darrieumerlou.

« Nous avons cru dès le départ au modèle de Native Feedback d’Happydemics. Pour adresser des messages de plus en plus pertinents les marques doivent engager la conversation avec leurs clients. Happydemics est la meilleure solution existante pour cela. » affirme Hervé Montoute.

Tarek Ouagguini se félicite du succès de cette levée de fonds, qui prouve que le marché français du customer insight est résolument inscrit dans l’avenir : « Nous croyons en la capacité des start-ups françaises à devenir des leaders dans leurs domaines, si elles disposent du soutien nécessaire. Nous sommes ravis de constater que le marché est prêt à prendre ce virage », conclut-t-il.

Une belle croissance se présage donc pour Happydemics, qui fait également partie des 8 à 10 start-ups intégrées dans le programme d’accélération Axeleo Scale cette année. « Happydemics apporte une véritable disruption dans le marché du sondage, qui est principalement physique et papier. En passant au mobile, sur des formats natifs, la solution permet de coller au plus près à l’expérience vécue par le consommateur à l’instant T, apportant des insights marketing d’une précision rare permettant la construction de cette DMP marketing d’hyper-intentionnistes. » indique Eric Burdier, CEO et cofondateur d’Axeleo.

Next Finance , 15 juin

tags

|

|

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés