›  News 

La France confirme l’ambition d’émettre la première obligation « verte » souveraine

La France lancera la première obligation souveraine « verte » (« green bond ») dès l’année prochaine, sous réserve des conditions de marché. Cette opération a vocation à financer notamment les investissements verts du 3ème programme d’investissements d’avenir...

Conformément aux orientations fixées par le Président de la République François Hollande lors de son allocution du 25 avril 2016 à l’occasion de la 4ème Conférence environnementale, Ségolène Royal, Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, en charge des Relations internationales sur le climat et Michel Sapin, Ministre de l’Économie et des Finances, annoncent conjointement que la France lancera la première obligation souveraine « verte » (« green bond ») dès l’année prochaine, sous réserve des conditions de marché.

Cette opération de plusieurs milliards d’euros a vocation à financer notamment les investissements verts du 3ème programme d’investissements d’avenir (PIA 3), programme qui sera inscrit dans le projet de loi de finances pour 2017 présenté cet automne. Pour Ségolène Royal, « La France confirme son rôle moteur dans la continuité des ambitions de l’accord de Paris sur le Climat de décembre dernier, en devenant le premier État au monde à émettre un emprunt d’État vert ».

Pour Michel Sapin, « L’arrivée de l’État français sur le marché des obligations vertes permettra d’en accélérer le développement pour faire de Paris l’une des places financières de référence dans le soutien à la transition énergétique ».

Un groupe de travail interministériel sera créé pour définir les modalités d’émission de ces obligations qui s’inscriront dans le programme de financement de l’État mis en œuvre par l’Agence France Trésor pour 2017.

La France devient ainsi le premier Etat au monde à émettre des Green bonds

Il s’agit d’une victoire pour le plaidoyer du WWF France qui poussait ce sujet depuis le printemps. Une première annonce de principe avait été faite par le Président de la République lors de la conférence environnementale en avril dernier. Elle se concrétise aujourd’hui, à la veille du G20, pour un engagement concret portant sur 9 milliards d’euros sur trois ans.

Pour Pascal Canfin, directeur général du WWF France : « Cette annonce est un signe de plus du leadership de la France en matière de finance verte. Elle a deux effets positifs importants : le premier est de montrer que c’est possible et donc d’entraîner les autres pays qui réfléchissent à le faire, comme la Chine ou le Royaume-Uni. Le deuxième effet est de sécuriser 9 milliards de financement public pour la transition écologique quelque soit le résultat des futures échéances électorales. »

« Cette annonce, couplée à celle faite par les États Unis et la Chine, de leur ratification de l’accord de Paris, vient renforcer la transition énergétique mondiale qui doit accélérer si l’on veut tenir la limite de 1.5/2 degrés de réchauffement climatique » indique le WWF.

Next Finance , 5 septembre

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News Euronext lance la nouvelle version de son indice Low Carbon 100 Europe®

Euronext, le principal opérateur boursier de la zone euro, annonce un changement majeur de la méthodologie de l’indice Low Carbon 100 Europe® qui révolutionne l’approche méthodologique traditionnelle d’évaluation du niveau d’émission de CO2 d’une (...)

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés