›  News 

La Caisse des Dépôts entre au capital de ALTO

Les participations d’Altitude Infrastructure THD ont été réorganisées via la création d’une société holding, ALTO, dédiée au financement de six Réseaux d’Initiative Publique Très Haut Débit existants. Elle intervient dans un contexte de croissance soutenue pour l’opérateur et d’une nouvelle organisation de son activité.

David El Fassy, Président d’Altitude Infrastructure THD, Gabrielle Gauthey, Directrice des investissements et du développement local de la Caisse des Dépôts, Laurent Chabot, Co-responsable des Financements d’Infrastructures chez Société Générale Corporate & Investment Banking et Christine Delamarre, Directeur Général d’Unifergie, filiale du Crédit Agricole spécialisée dans le financement des énergies et territoires, viennent d’officialiser l’entrée de la Caisse des Dépôts dans la société ALTO et la conclusion de contrats de financement avec cette dernière.

Les participations d’Altitude Infrastructure THD ont été réorganisées via la création d’une société holding, ALTO, dédiée au financement de six Réseaux d’Initiative Publique Très Haut Débit existants. Elle intervient dans un contexte de croissance soutenue pour l’opérateur et d’une nouvelle organisation de son activité.

Entrée au capital de la Caisse des Dépôts et emprunt long terme

Le projet ALTO représente un financement de 110 millions d’euros, permis grâce à un montage ambitieux :

  • Une entrée de la Caisse des Dépôts au capital d’ALTO à hauteur de 33%, Altitude Infrastructure THD restant majoritaire (67%) ;
  • Un emprunt long terme (16 années), sans recours sur les actionnaires, contracté auprès de Société Générale Corporate & Investment Banking, seul arrangeur mandaté, d’Edmond de Rothschild Asset Management (via sa plateforme BRIDGE) et d’Unifergie (accompagné du Crédit Agricole Normandie-Seine), prêteurs, pour permettre de diversifier et d’optimiser le financement des six projets.

Pour David El Fassy, qui se réjouit de ce nouveau partenariat « ce modèle financier se rapproche de celui réalisé pour le projet Rosace en Alsace, à cela près qu’en regroupant cinq, et très prochainement six de nos sociétés portant nos Délégations de Service Public, notre force de négociation est renforcée, au bénéfice des territoires. Il montre l’appétence et la complémentarité des investisseurs privés et bancaires, pour qui le Très Haut Débit est aujourd’hui devenu un secteur-clé dans leurs politiques d’investissement et de financement ».

Pour la Caisse des Dépôts, déjà présente au capital de la filiale THD 83 sur l’agglomération Toulon Provence Méditerranée depuis décembre 2014, cette opération est une nouvelle marque de confiance dans la stratégie et la capacité d’Altitude Infrastructure à prendre toute sa place sur le marché de l’aménagement des territoires en très haut débit. « L’intérêt de cette holding est de sécuriser les différents projets des collectivités et la Caisse des Dépôts joue une fois encore son rôle d’investisseur avisé, stable et de long terme aux côtés de celles-ci et de l’écosystème industriel des RIP ».

A travers sa participation dans la nouvelle société ALTO, la Caisse des Dépôts comptera 45 Réseaux d’Initiative Publique et à terme 46 RIP, une fois intégrée la société délégataire Resoptic de la Communauté de Communes Rives de Moselle.

La Caisse des Dépôts sera donc co-actionnaire aux côtés d’Altitude Infrastructure de 7 RIP au total et a ainsi consacré depuis une douzaine d’années près de 240 M€ de ses fonds propres pour investir dans le Haut et le Très Haut Débit.

Société Générale Corporate & Investment Banking, quant à elle, salue ce nouveau financement de projet de Très Haut Débit « A l’instar de notre rôle joué dans plusieurs opérations du Plan France Très Haut Débit, nous sommes heureux d’avoir pu arranger le financement d’Alto. Ces projets hybrides, sur lesquels travaillent conjointement nos équipes Télécom et Infrastructure, constituent une nouvelle classe d’actifs intéressante tant pour les banques que pour les investisseurs institutionnels. La place financière de Paris a joué un rôle pionnier dans le développement d’un modèle de financement adapté aux enjeux majeurs du déploiement de la fibre optique, qui est étudié avec intérêt dans plusieurs autres pays européens. » souligne Laurent Chabot, Co-responsable des Financements d’Infrastructures chez Société Générale Corporate & Investment Banking.

Aider à la commercialisation des réseaux Très Haut Débit

Les sociétés de projet affermo-concessives regroupées au sein du projet ALTO (Vannes Agglo Numérique, THD 83, Resoptic [1], Provence Alpes ConnecT, THD 06 et Manche Fibre) ont pour objectif d’accélérer la couverture en très haut débit de leurs territoires en desservant plus de 600 000 foyers et entreprises en fibre optique, d’ici 2030. Elles représentent ainsi 50% du nombre de prises FTTH contractualisé par le Groupe Altitude Infrastructure. « Cette nouvelle dotation financière aidera à atteindre nos objectifs de commercialisation qui, on le sait, représentent la finalité même du Plan France Très Haut Débit » conclut David El Fassy.

Dans cette opération, les différents partenaires ont été accompagnés par le cabinet EY (audit et conseil, notamment dans le financement des infrastructures) ; les équipes des cabinets d’avocats CMS Bureau Francis Lefebvre, Gowling WLG, Latournerie Wolfrom (LWA) et Orrick Rambaud Martel ; et les cabinets spécialisés Idate, H3P, Advolis, Tera et Setics.

Next Finance , 31 mars

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News La Société ontarienne de financement de la croissance recherche des gérants de fonds

Afin de soutenir la création du Fonds d’actions pour le secteur des technologies propres (Ontario), la Société ontarienne de financement de la croissance (SOFC) a publié une demande de déclarations d’intérêt pour trouver des gérants de (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés