http://www.next-finance.net/fr
Gestion de Patrimoine

La Banque Privée GRESHAM dévoile ses convictions pour optimiser l’ISF millésime 2016

La Banque Privée GRESHAM privilégie toujours une double approche : une stratégie immédiate pour agir ponctuellement sur l’impôt à payer et une stratégie sur du moyen / long terme pour réduire durablement l’assiette taxable.

D’après les projections de l’administration fiscale et malgré le rythme toujours soutenu de la régularisation des avoirs étrangers, l’ISF devrait rapporter en 2016, près de 40 millions d’euros de moins qu’en 2015, soit près de 5,6 milliards d’euros. Cette baisse des recettes ne doit pas faire oublier qu’en 2013, l’Impôt sur la Fortune rapportait 4,4 milliards d’euros, soit une hausse de plus de 25 % en trois ans.

Pour Olivier Potellet, Président-directeur général de GRESHAM, « le poids de cet impôt, que la plupart des pays occidentaux ont abandonné, est devenu d’autant plus lourd que les rendements des placements sans risque s’érodent chaque année davantage. On comprend pourquoi les contribuables à l’ISF cherchent les meilleures pistes d’optimisation pour en limiter l’impact.  »

La Banque Privée GRESHAM privilégie toujours une double approche : une stratégie immédiate pour agir ponctuellement sur l’impôt à payer et une stratégie sur du moyen / long terme pour réduire durablement l’assiette taxable.

Mais, les produits qui permettent d’alimenter cette double stratégie d’optimisation de l’ISF ne présentent pas tous les mêmes risques, ni les mêmes atouts. Par ailleurs, les avantages fiscaux ne sont plus suffisamment significatifs pour être considérés comme seul et unique critère de sélection d’un placement. C’est pouquoi la Banque Privée GRESHAM a renouvelé son offre « ISF » en 2016, pour proposer une approche globale avec :

1. Pour agir ponctuellement sur l’impôt à payer

  • Le FIP Direction France n°1, développé et géré par la société de gestion Extendam, permet d’investir dans des PME favorisant la compétitivité du tourisme français et notamment les infrastructures hôtelières.
  • Le FCPI Idinvest Patrimoine n°6, pour participer au développement des PME européennes innovantes. Géré par la société de gestion Idinvest Partners, leader français du financement des PME françaises et européennes.
  • Le Mandat ISF, pour les plus importants contribuables à l’ISF. Géré par la société de gestion Extendam.

Bien entendu, ces offres répondent aux nouvelles règles d’éligibilité, applicables depuis le 1er janvier 2016, qui permettent de déduire de son ISF une partie des investissements réalisés.

En effet, pour réduire l’ISF chaque année, les clients patrimoniaux peuvent réaliser des investissements, soit à travers des produits d’épargne (FIP, FCPI), soit en direct en se constituant un portefeuille de participations dans des PME ou des sociétés holdings respectant certaines conditions d’éligibilité.

Le FIP est destiné à contribuer au développement de petites entreprises régionales, et le FCPI a vocation à favoriser le renforcement des fonds propres des PME françaises et européennes qualifiées d’innovantes. Ces deux véhicules d’investissement permettent à l’épargnant de réduire son impôt sur la fortune jusqu’à 50 % de l’investissement effectué (dans la limite de 18 000 €), en contrepartie d’un risque élevé de perte en capital et d’une immobilisation de plus de 5 ans des sommes investies.

Fidèle à la politique tarifaire du groupe GRESHAM, ces deux fonds sont accessibles sans frais d’entrée.
Pour aller au-delà, et profiter au maximum de la réduction d’ISF de 45 000 €, GRESHAM propose, pour la deuxième année, une nouvelle solution qui offre la possibilité de compléter ses investissements dans des PME via un Mandat ISF, en partenariat avec la société Extend AM. Au travers de ce mandat, l’investisseur se constitue, avec l’aide de la société de gestion, un portefeuille diversifié de participations dans des PME, principalement issues du secteur hôtelier. La société partenaire investit au capital de PME éligibles au dispositif ISF au nom et pour le compte des mandants, suit sur la durée les investissements réalisés et gère les sorties des PME en portefeuille dans l’intérêt des clients.

2. Pour réduire durablement l’assiette imposable

L’investissement en nue-propriété à travers :

  • La SCPI Primopierre, en partenariat avec la société Primonial REIM,
  • L’immobilier résidentiel patrimonial en partenariat avec la société PERL, qui propose dans les villes en tension foncière des biens immobiliers de qualité, en nue-propriété.

Ainsi, un investisseur assujetti à l’ISF, qui dispose d’actifs financiers facilement liquides, peut acquérir la nue-propriété d’un actif immobilier (physique ou papier) en démembrement temporaire. Sa base taxable à l’ISF diminue (pendant toute la durée du démembrement temporaire) puisqu’il substitue, aux liquidités disponibles taxables, un bien en nue-propriété non-taxable.
Pour aider les épargnants, GRESHAM a également développé sur son site, un simulateur ISF afin d’évaluer rapidement son Impôt sur la fortune 2016

Next Finance , 30 mars

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés