›  Opinion 

L’immobilier coté continue de surperformer les indices généralistes

Les valeurs foncières ont confirmé en février leur surperformance par rapport aux indices généralistes y compris dans la période de fort rebond qui a caractérisé les deux dernières semaines. De fait, notre conviction d’un couple rentabilité/ risque structurellement favorable au secteur s’en trouve conforté.

Les valeurs foncières ont confirmé en février leur surperformance par rapport aux indices généralistes y compris dans la période de fort rebond qui a caractérisé les deux dernières semaines.

De fait, notre conviction d’un couple rentabilité/ risque structurellement favorable au secteur s’en trouve conforté.

Pour les mois à venir, la thématique de reprise domestique privilégiée par les marchés sera favorable à l’immobilier coté qui conjugue son exposition purement européenne avec une accélération de la hausse des valeurs d’actifs (Avec notamment la hausse de 19.7% de l’ANR triple net de Gécina pour le second trimestre 2015) et le maintien pour une longue période de taux d’intérêt bas en Europe.

Cet environnement permet aux sociétés du secteur de continuer à améliorer leur profil financier laissant augurer d’une nouvelle réduction des charges financières dans les comptes de 2016.

Unibail-Rodamco (notée A par S&P) a ainsi réussi l’émission le 1er Mars d’une obligation de 10 ans pour un montant total de 500 millions d’euro avec un coupon fixe de 1,375% qu’il convient de comparer à un coût moyen au titre de 2015 de 2.2% . De même, Klepierre (notée A- par S&P) avait pour sa part émis le 12 février dernier 500 millions d’euros à 10 ans avec un coupon de 1,875%.

Sur le plan des valeurs, nous avons en février à la faveur d’une collecte positive continué de renforcer notre exposition à l’immobilier de Bureaux avec un focus particulier sur l’Allemagne (TLG Immobilien et Alstria) et les Pays-Bas (NSI) mais aussi en France (Gecina).

Le secteur du résidentiel en Allemagne, porté par les hausses locatives permises par les investissements de modernisation mis en œuvre et par une démographie favorable demeure néanmoins notre exposition la plus importante.

Laurent Saint Aubin , 15 mars

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Solvabilité II : peut-on valoriser les engagements des assureurs comme des produits dérivés ?

Alors que la directive Solvabilité II est entrée en vigueur et mise en œuvre dans les compagnies d’assurance européennes depuis le 1er Janvier 2016, de nombreuses questions se posent encore quant à l’utilisation de la théorie des options en finance pour valoriser les engagements des (...)

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés