›  Opinion 

L’enclume de voyage

Aujourd’hui, propulsée par des politiques monétaires et budgétaires énergiques, l’économie chinoise redécolle. Mais, à l’instar de l’enclume de voyage inventée par le pataphysicien Jacques Carelman, la dette pèse inexorablement. Et la question de l’atterrissage se reposera avant douze mois.

Prévoir la course de l’économie chinoise contient sa dose d’absurdité. Son soutien principal, le crédit, est à la fois un remède et un poison.

Aujourd’hui, propulsée par des politiques monétaires et budgétaires énergiques, l’économie chinoise redécolle. Mais, à l’instar de l’enclume de voyage inventée par le pataphysicien Jacques Carelman, la dette pèse inexorablement. Et la question de l’atterrissage se reposera avant douze mois.

Pour estimer la croissance chinoise, il nous faudra donc utiliser l’équivalent du fusil à kangourou du même inventeur dont « la forme très étudiée du canon [...] imprime à la balle une trajectoire sinusoïdale qui suit l’animal dans ses bonds ».

Pour l’instant, les stimuli sont en pleine action, l’activité rebondit dans le secteur de la construction et les enquêtes auprès des entreprises s’améliorent. Nos spécialistes en balistique économique estiment que la trajectoire devrait rester ascendante pendant encore deux à trois trimestres.

Frédéric Rollin , 19 mai

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Solvabilité II : peut-on valoriser les engagements des assureurs comme des produits dérivés ?

Alors que la directive Solvabilité II est entrée en vigueur et mise en œuvre dans les compagnies d’assurance européennes depuis le 1er Janvier 2016, de nombreuses questions se posent encore quant à l’utilisation de la théorie des options en finance pour valoriser les engagements des (...)

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés