›  Opinion 

L’argent : l’autre valeur refuge

Nitesh Shah, Directeur – Stratégies sur matières premières, ETF Securities, estime que le point d’entrée du métal blanc et ses solides moteurs de croissance à long terme constituent des facteurs particulièrement attrayants...

Nitesh Shah, Directeur – Stratégies sur matières premières, ETF Securities, déclare : « Suite à l’annonce du résultat du référendum britannique sur l’adhésion à l’UE, l’argent a progressé de 10.2% * et, comme l’or, peut servir de valeur refuge lors des phases de turbulence sur les marchés. La semaine dernière, les positions longues sur le marché à terme de l’argent ont atteint des niveaux record, les investisseurs s’étant mis en quête d’une réserve de valeur sans risque. »

Nitesh Shah estime que le point d’entrée du métal blanc et ses solides moteurs de croissance à long terme constituent des facteurs particulièrement attrayants : « Son étroite corrélation avec l’or témoigne des caractéristiques défensives de l’argent. D’un point de vue historique, l’argent est relativement bon marché par rapport à l’or. Ce métal enregistre généralement de bonnes performances lorsque les marchés font l’objet de secousses comme celles que nous vivons actuellement. Mais outre ses qualités défensives, son usage industriel intensif lui offre un potentiel de hausse si les pires scénarios de croissance économique ne se concrétisent pas. En 2016, l’argent devrait connaître un déficit en termes d’offre pour la quatrième année consécutive dans la mesure où la demande en faveur du métal reste soutenue tandis que l’offre souffre de la forte réduction des investissements miniers.

L’extraction directe ne représente que 25 % de l’argent produit, le reste provenant de l’exploitation minière d’autres métaux en tant que sous-produit. Ces deux dernières années ont été marquées par les plus fortes réductions enregistrées dans les dépenses d’investissement destinées à l’extraction des métaux depuis les années 1990. L’offre devrait rester tendue. »

Nitesh Shah , 7 juillet

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Solvabilité II : peut-on valoriser les engagements des assureurs comme des produits dérivés ?

Alors que la directive Solvabilité II est entrée en vigueur et mise en œuvre dans les compagnies d’assurance européennes depuis le 1er Janvier 2016, de nombreuses questions se posent encore quant à l’utilisation de la théorie des options en finance pour valoriser les engagements des (...)

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés