L’Italie a prévu de présenter plus de 1 000 biens immobiliers publics au MIPIM

Une délégation de haut niveau composée de ministres du gouvernement italien et de représentants des secteurs de l’immobilier et du commerce, porte en ce moment même le message de la campagne " Invest in Italy " au salon international annuel de l’immobilier MIPIM qui s’est ouvert mercredi à Cannes.

Cette année, l’Italie présente plus de mille biens appartenant à l’État, parmi lesquels des villas et des palais historiques et une large gamme de projets de développement dans les secteurs de l’immobilier résidentiel et commercial.

Au cours de ces 24 derniers mois, le Premier ministre Matteo Renzi a fait adopter une série de réformes économiques visant à limiter les formalités administratives, accroître la flexibilité du marché du travail et réduire toute une palette d’impôts et de taxes. L’objectif, a déclaré récemment le Premier ministre, est de montrer que " l’Italie est de retour " parmi les pays propices aux investissements avec une économie qui renoue avec la croissance après des années de récession.

En 2015, les mesures de privatisation prises en Italie ont permis de vendre pour 752 millions d’euros de biens immobiliers publics, plaçant l’Italie juste derrière le Royaume-Uni (842 millions d’euros) et devant l’Allemagne (699 millions d’euros) et la France (572 millions d’euros) dans le classement des cessions de biens immobiliers.

Le bureau, situé à Rome, de la campagne Invest in Italy du ministère du Développement économique, en coopération avec l’Italian Trade Agency (ITA), a connu un regain de dynamisme sous l’effet des mesures prises par le Premier ministre. Il est aujourd’hui le point d’information unique des investisseurs étrangers.

Parmi ses récentes réalisations, un bureau dédié à l’IDE récemment réorganisé afin d’ouvrir la voie à un investissement de 1,4 milliard d’euros du groupe australien Westfield en vue de la construction, à proximité de l’aéroport Linate de Milan, du plus grand centre commercial d’Europe en 2020, un centre jaugeant 235 000 mètres carrés avec ses 300 magasins et ses 50 restaurants. Ce projet devrait créer 27 000 emplois. La même équipe balaie actuellement les obstacles à de nouveaux investissements dans 20 autres projets immobiliers italiens qui pourraient représenter plus de 6 milliards d’euros.

Au nombre des personnalités présentes au MIPIM figurent la ministre italienne de la Défense Roberta Pinotti et Ivan Scalfarotto, récemment nommé Vice-ministre au ministère du Développement économique. Lors d’une conférence spéciale intitulée " Italy Day " organisée mercredi sous la houlette de Riccardo Monti, président de l’ITA, les 200 premiers biens immobiliers ont été mis en ligne sur le nouveau portail : http://www.investinitaly.com.

" Si nous sommes présents ici aujourd’hui ", a déclaré M. Scalfarotto, " c’est parce que nous sommes capables de réunir des acteurs clés des secteurs public et privé. " Le Vice-ministre a indiqué que le montant total des opérations immobilières en Italie avait augmenté de 52,8 % en 2015, pour atteindre plus de 8 milliards d’euros, les trois-quarts de cette somme provenant d’investissements étrangers.

" Le gouvernement a l’intention de s’appuyer sur cette tendance positive pour accélérer ses réformes et politiques destinées à simplifier les investissements directs étrangers dans l’immobilier, ainsi qu’à les rendre plus transparents et plus sûrs ", a ajouté M. Scalfarotto. Grâce à la nouvelle plateforme Web, a-t-il conclu, les investisseurs vont avoir accès aux biens immobiliers publics.

Next Finance , 17 mars

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés