›  News 

L’Indice mondial de confiance des investisseurs baisse de 1,6 point à 92,9 en février

L’Indice mondial de confiance des investisseurs s’établit à 92,9 en février, en baisse de 1,63 point par rapport au niveau de 94,5 (en données corrigées) enregistré en janvier. Le repli de 9,3 points de l’indice en Europe à 83,3 et la baisse de 4 points de l’indice en Asie à 104, sont à l’origine du recul de la confiance des investisseurs.

State Street Global Exchange a publié les résultats de l’indice de confiance des investisseurs « State Street Investor Confidence Index® » (ICI) pour le mois de février 2017.

L’Indice mondial de confiance des investisseurs s’établit à 92,9 en février, en baisse de 1,63 point par rapport au niveau de 94,5 (en données corrigées) enregistré en janvier. Le repli de 9,3 points de l’indice en Europe à 83,3 et la baisse de 4 points de l’indice en Asie à 104, sont à l’origine du recul de la confiance des investisseurs. En revanche, l’indice de la confiance des investisseurs en Amérique du Nord a augmenté de 3,8 points, passant de 90,9 à 94,7.

L’indice de confiance des investisseurs de State Street a été développé par Kenneth Froot et Paul O’Connell de State Street Associates, l’activité de recherche et de services de conseil de State Street Global Exchange. L’indice évalue de manière quantitative l’appétit des investisseurs pour le risque en analysant les tendances se dégageant des achats et des ventes effectués par les investisseurs institutionnels. L’indice attribue une importance particulière aux changements de sentiment des investisseurs vis-à-vis du risque : plus le pourcentage de leurs placements en actions est élevé, plus leur tolérance au risque, et par conséquent, leur confiance, est grande. 100 correspond au niveau neutre, où les allocations des investisseurs en actifs à haut risque n’augmentent pas plus qu’elles ne diminuent. L’indice se distingue des mesures fondées sur des enquêtes, car il s’appuie sur les transactions réellement effectuées par les investisseurs institutionnels, et non sur leurs opinions.

« En février, les investisseurs institutionnels mondiaux ont continué à éviter les actifs à risque malgré une tendance continue à la hausse des cours » commente Ken Froot. « Fait intéressant : nous observons une disparité frappante dans la tolérance au risque entre les investisseurs en Amérique du Nord et les autres régions. Reste à savoir si cette disparité provient du dynamisme relatif de l’économie américaine au sein du monde développé, ou plutôt d’un optimisme irréaliste, lié à l’élection de Trump, concernant les résultats des entreprises et la croissance. »

« Compte tenu de l’amélioration des perspectives économiques dans la plupart des régions, nous pouvons supposer que la forte chute de la confiance enregistrée par notre indice régional en Europe est liée aux préoccupations politiques croissantes en vue des prochaines élections aux Pays-Bas, en France et en Allemagne » ajoute Michael Metcalfe, Senior Managing Director et Directeur de la stratégie Global Macro chez State Street Global Markets.

Next Finance , 2 mars

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News La Société ontarienne de financement de la croissance recherche des gérants de fonds

Afin de soutenir la création du Fonds d’actions pour le secteur des technologies propres (Ontario), la Société ontarienne de financement de la croissance (SOFC) a publié une demande de déclarations d’intérêt pour trouver des gérants de (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés