›  News 

L’Indice mondial de confiance des investisseurs baisse de 105,7 à 98 en juillet

State Street Global Exchange publie aujourd’hui les résultats de l’indice de confiance des investisseurs « State Street Investor Confidence Index® » (ICI) pour le mois de juillet 2016.

L’Indice mondial de confiance des investisseurs s’établit à 98 en juillet, en baisse de 7,7 points par rapport au niveau de 105,7 (en données corrigées) enregistré en juin. La baisse de l’indice en Europe, de 100,3 à 92,4 est à l’origine de ce repli. L’indice en Amérique du Nord a également enregistré une diminution de 5,9 points à 99,9 tandis que l’indice de la confiance en Asie baisse de 5,2 points à 108.

L’indice de confiance des investisseurs de State Street a été développé par Kenneth Froot et Paul O’Connell de State Street Associates, l’activité de recherche et de services de conseil de State Street Global Exchange. L’indice évalue de manière quantitative l’appétit des investisseurs pour le risque en analysant les tendances se dégageant des achats et des ventes effectués par les investisseurs institutionnels. L’indice attribue une importance particulière aux changements de sentiment des investisseurs vis-à-vis du risque : plus le pourcentage de leurs placements en actions est élevé, plus leur tolérance au risque, et par conséquent leur confiance, est grande. 100 correspond au niveau neutre, où les allocations des investisseurs en actifs à haut risque n’augmentent pas plus qu’elles ne diminuent. L’indice se distingue des mesures fondées sur des enquêtes, car il s’appuie sur les transactions réellement effectuées par les investisseurs institutionnels, et non sur leurs opinions.

« Les données de juillet indiquent sans équivoque une baisse générale de la confiance des investisseurs institutionnels. Comme on pouvait s’y attendre, l’aversion au risque est montée en flèche alors que les intervenants du marché sont confrontés aux conséquences globales du Brexit et aux récents troubles géopolitiques en Turquie » commente Ken Froot. « Les prévisions déjà moroses de la croissance mondiale ont empiré et les investisseurs institutionnels ont réagi en suspendant l’accumulation d’actifs à risque  ».

« Sur le plan régional, il est clair que les revers de ces dernières semaines ont été plus fortement ressentis par les investisseurs institutionnels basés en Europe, qui ont été pris de court par le référendum de juin sur le Brexit. Le Brexit est un signe tangible des pressions politiques qui pèsent lourdement sur la globalisation et les intervenants du marché commencent à peine à prendre pleinement la mesure de l’impact des actions anti-globalisation sur la croissance économique  » ajoute Jessica Donohue, Vice-Présidente Exécutive et Chief Innovation Officer de State Street Global Exchange. « En Asie, les investisseurs institutionnels sont plus optimistes, l’indice affichant un niveau supérieur au seuil critique de 100. Cette confiance plus élevée est probablement liée aux bonnes nouvelles provenant de Chine, où la croissance du PNB a dépassé les prévisions au second trimestre  ».

Next Finance , 27 juillet

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News Les flux du marché des ETF européens Smart Beta sont restés soutenus au troisième trimestre 2016

Les Nouveaux Actifs Nets (NAN) ont atteint 6,5 milliards d’euros depuis le début de l’année. L’encours total sous gestion est en hausse de 39% par rapport à la fin de l’année 2015 et se monte à 25,3 milliards EUR, avec un effet marché significatif (...)

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés