InFlectis BioScience lève 6 millions d’euros dans un tour de financement de série A pour la réalisation d’un essai clinique chez l’homme

InFlectis BioScience SAS, société biopharmaceutique spécialisée dans la découverte et le développement de médicaments destinés au traitement de pathologies liées au mauvais repliement des protéines, annonce aujourd’hui la réalisation d’un tour de financement de série A d’un montant de 6 millions €.

Le financement a été co-dirigé par CMC-CIC INNOVATION et REMIGES VENTURES avec la participation de ses actionnaires historiques, GO CAPITAL et PARTICIPATIONS BESANÇON. Selon les conditions financières de l’accord, les investisseurs versent 4,5 millions € et ont une option d’investissement de 1,5 millions € supplémentaires sous certaines conditions pré-négociées.

Cette levée de fonds va permettre à InFlectis BioScience d’accélérer le développement de son candidat médicament IFB-088 en finançant le développement préclinique réglementaire et une première étude clinique chez les volontaires sains. Ces études sont le préalable à la réalisation d’une étude de phase 2 planifiée courant 2018 chez des patients affectés par la maladie de Charcot-Marie-Tooth (CMT), une neuropathologie périphérique des plus fréquentes.

Le candidat médicament IFB-088 est une petite molécule chimique disponible par voie orale, au mécanisme d’action validé, et ayant un profil pharmacocinétique prometteur pour cibler les systèmes nerveux central et périphérique. IFB-088 est un inhibiteur sélectif de PPP1R15A (GADD34), une sous-unité régulatrice de la phosphatase PP1, induite par le stress du réticulum endoplasmique et impliquée dans la réponse aux protéines mal repliées. L’inhibition de PPP1R15A par IFB-088 prolonge l’atténuation naturelle de la traduction des protéines dans les cellules stressées, permettant aux protéines « chaperonnes » qui contrôlent le repliement des protéines, de rétablir l’équilibre protéique de la cellule (protéostasie). Les études de preuve de concept sur deux modèles animaux de CMT ont démontré l’efficacité d’IFB-088 sur les fonctions motrices des animaux ainsi que l’innocuité de cette nouvelle approche thérapeutique, laissant augurer d’un important potentiel clinique.

Enfin, les fonds levés permettront également la sélection d’un second candidat médicament, inhibiteur sélectif de PPP1R15A, dans le cadre d’un programme distinct destiné également au traitement d’une maladie dégénérative liée au mauvais repliement des protéines.

« InFlectis BioScience a développé une plateforme technologique de rupture autour des inhibiteurs de PPP1R15A qui répond à des besoins thérapeutiques d’ampleur non satisfaits, au premier rang desquels le traitement de la CMT. Son potentiel nous a immédiatement séduits. Financer des sociétés est notre expertise et nous sommes heureux d’accompagner ensemble InFlectis BioScience dans cette étape de développement de son premier candidat-médicament IFB-088 » déclarent conjointement Emilie Lidome, Directeur Général Adjoint, Membre du Directoire de CM-CIC INNOVATION, et Taro Inaba, Managing Partner à REMIGES VENTURES, co-leader de ce tour de financement de série A. »

« Nous soutenons la recherche d’InFlectis BioScience depuis ses débuts et sommes très motivés par la perspective du lancement d’une étude clinique de son premier candidat médicament IFB-088  » déclarent conjointement Jérôme Guéret, Managing Partner de GO CAPITAL et Pierre Besançon, Directeur de PARTICIPATIONS BESANÇON.

Philippe Guédat, Président et Directeur Général d’InFlectis BioScience SAS, a ajouté : « Le fort engagement financier de CM-CIC INNOVATION et du fond américain REMIGES VENTURES, qui a de fortes relations avec l’industrie pharmaceutique Japonaise, au côté et de nos actionnaires historiques Go Capital et Participations Besançon, témoigne de leur confiance dans la stratégie de l’entreprise ainsi qu’en son potentiel ; nous les en remercions  ».

Next Finance , 6 juin

tags

|

|

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés