AVIVA Advertisement AVIVA
›  Opinion 

Il est presque certain que Le Pen ne remportera pas le deuxième tour, et les actions peuvent poursuivre leur reprise jusqu’en 2018

Selon Timothy Graf, Directeur de la stratégie Macro de State Street Global Markets EMEA, et Bill Street, Directeur EMEA des investissements chez State Street Global Advisors, certaines primes de risque modérées sur le marché obligatoire disparaitront aussi, et ceci bénéficierait probablement le plus aux actifs de moindre qualité...

Selon Tim Graf, Directeur de la stratégie Macro de State Street Global Markets EMEA , « après toutes les spéculations de ces dernières semaines, il s’avère que les sondages avaient vu juste et que les deux candidats en tête depuis longtemps dans les sondages ont pu obtenir suffisamment de soutien de la part des électeurs pour se qualifier pour le second tour dans moins de deux semaines. Avec Macron proclamé grand favori des sondages l’opposant à Le Pen, il semble trés probable que les scenarios négatifs, déjà intégrés par les marchés ces dernières semaines, s’amenuisent d’ici le second tour. Avec la baisse de la volatilité, l’écart des rendements entre la France et l’Allemagne devrait se resserrer et l’euro devrait conforter sa récente stabilité par rapport au dollar. »

Pour Bill Street, Directeur EMEA des investissements chez State Street Global Advisors « il est presque certain que Le Pen ne remportera pas le deuxième tour, et les actions peuvent poursuivre leur reprise jusqu’en 2018 car les risques non-existentiels peuvent être absorbés. L’économie mondiale n’est peut-être pas florissante, mais la croissance est de retour. Certaines primes de risque modérées sur le marché obligatoire disparaitront aussi, et ceci bénéficierait probablement le plus aux actifs de moindre qualité.

Cependant, un calendrier européen riche en activités pourrait réserver d’autres surprises : les élections au Royaume-Uni, les pourparlers sur la dette grecque, les élections en Allemagne, et la possibilité de la tenue d’élections en Italie dans un avenir proche, sont plus que suffisants pour maintenir les marchés en alerte. Dans un environnement susceptible de rester volatil, les stratégies de protection à la baisse sont essentielles. »

Next Finance , 24 avril

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés