›  News 

Groupama Asset Management affiche une collecte nette de 3,4 milliards d’euros en 2016

Les encours sous gestion de Groupama Asset Management ont progressé de 5 milliards d’euros en 2016, pour atteindre 96,8 milliards (au 31 décembre 2016). Cette évolution a été soutenue par une collecte nette significative auprès de la clientèle externe.

La robustesse des flux de souscription et les bonnes performances délivrées par la gestion confortent l’orientation qui a été donnée à la stratégie de développement au cours des dernières années, entre diversification des cibles de clientèle d’une part et géographique d’autre part, via l’internationalisation de l’offre de gestion.

« L’élargissement de notre offre est stratégique, elle permet de mieux accompagner l’évolution des besoins de nos clients, tant en matière de produits que de services. Elle contribue aussi au dépassement de ‘masses d’encours critiques’, qui permettent d’amortir nos coûts de fonctionnement sur une base d’actifs plus large et d’améliorer ainsi notre compétitivité » explique Philippe Setbon, Directeur Général de Groupama AM. 

La collecte nette provenant de la clientèle externe a atteint 3,4 milliards d’euros, selon une répartition diversifiée en termes de sources d’encours. Si la gestion monétaire et la gestion dite de performance absolue (à l’image des solutions centrées sur l’alpha [1] dans l’univers du crédit) ont drainé une bonne part des flux de souscription, les stratégies obligataires, convertibles, actions small et mid caps, les stratégies centrées sur le retour de l’inflation et, enfin, la gestion assurantielle, ont toutes contribué à la progression des encours sous gestion.

« L’ensemble de notre offre a été plébiscitée par les investisseurs. Par ailleurs, la diversification de notre clientèle se poursuit, la distribution occupant une place de plus en plus importante. Elle représente un relai de croissance stratégique pour Groupama AM, même si la gestion pour le compte d’investisseurs institutionnels, du monde assurantiel, mutualiste et de la prévoyance, reste notre cœur d’activité » analyse Thierry Goudin, Directeur du Développement.

Une activité accrue à l’international

Le renforcement de l’activité de Groupama AM à l’étranger s’est traduit par une collecte de 1,8 milliard auprès des clients externes à l’international, contre 1,6 sur le marché français. L’empreinte géographique de l’offre de gestion a sensiblement évolué, les marchés étrangers représentant désormais plus de 25% des encours sous gestion pour le compte de la clientèle externe, contre 15% il y a encore deux ans.

Groupama AM a accéléré son développement en Espagne, en Belgique, au Luxembourg, en Suisse, en Europe du nord et en Amérique latine, tandis que l’Italie est un marché connu depuis plusieurs années. Groupama AM y est devenu un acteur incontournable sur le segment des fonds de pension. « Nous venons de remporter un appel d’offres auprès du plus important fonds de pension italien, qui devrait nous confier 1 milliard d’euros d’encours. La prochaine étape en Italie est celle de la pénétration du marché de la distribution » précise Jean-Marie Catala, Directeur Général Délégué. « Notre dispositif international est ambitieux, puisqu’à l’échelle paneuropéenne et en Amérique latine, notre développement s’appuie sur des forces commerciales présentes localement sur chacun des marchés ciblés » ajoute-t-il.

En 2016, Groupama AM s’est positionné au dix-neuvième rang des gestionnaires d’actifs ayant affiché la plus forte collecte en Europe et en troisième position sur le marché des fonds de droits français. [2]

Next Finance , 22 février

Notes

[1] L’alpha mesure la capacité d’un gestionnaire à créer de la valeur en étant capable de détecter les titres ou les actions qui rapportent plus qu’elles ne devraient compte tenu de leur risque et ce pour une période donnée.

[2] Source Morningstar.

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News La Société ontarienne de financement de la croissance recherche des gérants de fonds

Afin de soutenir la création du Fonds d’actions pour le secteur des technologies propres (Ontario), la Société ontarienne de financement de la croissance (SOFC) a publié une demande de déclarations d’intérêt pour trouver des gérants de (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés