›  Note 

Fusions & Acquisitions : la France retrouve la forme - Intralinks Deal Flow predictor

Les activités de fusions & acquisitions augmentent en France, ralentissent au Royaume-Uni et déclinent en Allemagne. La France a enregistré un rebond de ses activités de fusions & acquisitions en phase initiale, après une fin d’année 2015 morose. Elle enregistre une croissance de 13,8 % au 1er trimestre 2016...

Plusieurs points clés ce trimestre sur les opérations de fusions et acquisitions :

  • En Europe, la France enregistre l’une des plus importantes croissances des opérations de fusions & acquisitions (M&A) en phase initiale ;

La France a enregistré un rebond de ses activités de fusions & acquisitions en phase initiale, après une fin d’année 2015 morose. Elle enregistre une croissance de 13,8 % au 1er trimestre 2016, qui devrait se traduire par une augmentation du nombre de transactions au cours des six à neuf prochains mois.

  • Déstabilisée par les inquiétudes liées au Brexit, la croissance des opérations de fusions & acquisitions en phase initiale ralentit au Royaume-Uni, comparé à 2015 ;
  • Freinée par des inquiétudes politiques et le ralentissement de la demande chinoise, l’Allemagne enregistre un déclin ;
  • Aux Etats-Unis, les opérations de fusions & acquisitions enregistrent leur chute la plus importante depuis le 3ème trimestre 2009.

Le Deal Flow Predictor (DFP) Intralinks est publié chaque trimestre et suit les transactions et les mandats sell-side M&A globaux atteignant la phase de due diligence avant l’annonce publique. C’est un indicateur unique des transactions mondiales.

Next Finance , 12 mai

Voir en ligne : baromètre du marché des fusions et acquisitions Deal Flow Predictor (DFP) publié par Intralinks Holdings

tags

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Note La recherche de rendement, un exercice de plus en plus difficile

Sous l’action des banques centrales, la thématique de la recherche de rendement a été exacerbée ces dernières années, aplatissant les courbes et tirant de plus en plus bas les niveaux de rendement des obligations, parfois jusqu’en territoire négatif. Il faut aujourd’hui prendre de (...)

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés