›  Opinion 

Flash Crash

Lundi, le S&P 500 a baissé de -4.1%, ce qui est sa pire performance quotidienne depuis le 18 aout 2011. Tous les indicateurs montrent que cette baisse est liée à un excès de positionnement, dans la foulée de la baisse de la semaine dernière.

En effet, les fondamentaux restent robustes tant sur le plan macroéconomique (l’ISM américain et le PMI européen étaient très forts) que microéconomique avec des résultats des entreprises qui surprennent positivement les attentes des investisseurs. Toutes les zones géographiques ont été impactées avec des baisses des indices boursiers d’ampleurs similaires ce matin. La hausse des rendements obligataires a pu également contribuer à fragiliser certaines stratégies systématiques.

La hausse de l’indice de volatilité VIX a été exacerbée par rapport aux autres actifs financiers à cause d’ajustements de stratégies systématiques vendeuses de futures sur le VIX.

Ce dernier a connu la hausse la plus importante de son histoire (+20 points). Le niveau actuel du VIX implique une variation quotidienne moyenne de 2% du S&P 500, ce qui représenterait un changement radical par rapport à l’environnement de faible volatilité qui prévalait jusque-là. A titre de comparaison, la baisse du S&P de vendredi était la première supérieure à 2% depuis 2016. La volatilité réalisée en 2018, quoique élevée à 18%, ne justifie pas le niveau actuel du VIX.

La question actuelle est de savoir si la hausse de la volatilité de lundi a nettoyé les positions vendeuses de volatilité ou s’il en reste à déboucler.

Les stratégies systématiques (volatilité ciblée, risk parity, CTA…) pourraient contribuer à plus de ventes dans les prochains jours. Ceci dit, et même si à très court terme la volatilité devrait rester élevée, il y a une divergence importante entre les fondamentaux, tous très bons, et les prix des actions au cours des derniers jours. Nous pensons donc que la correction de marché est une opportunité d’achat à moyen terme.

François Rimeu , 7 février

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés