AVIVA Advertisement AVIVA
http://www.next-finance.net/fr
Gestion de Patrimoine

Equance se dote d’une plateforme digitale "SaveTime"

Pour ne plus continuer à subir une réglementation qui cannibalise le temps des CGP et qui met à mal leurs activités, Equance a misé sur la digitalisation et s’est dotée d’une plateforme, baptisée « SaveTime », afin de faciliter les procédures administratives et permettre aux CGP de les mettre rigoureusement en œuvre pour éviter d’éventuelles sanctions.

Equance, société de conseil en Gestion Privée Internationale, s’appuie sur un réseau de consultants indépendants dans plus de 50 pays. Pour répondre aux nécessités d’une organisation internationale (24h/24, 7j/7), mais aussi pour faire face à de lourdes contraintes réglementaires, Equance a créé « SaveTime », une plateforme digitale qui centralise et automatise l’ensemble des processus administratifs de l’avant-vente à l’après-vente.

MIFID 2, Bâle 3, Tracfin, Fatca,… le cadre réglementaire pèse de plus en plus lourd dans le quotidien des CGP. Là où, par exemple, une souscription prenait une quinzaine de minutes, elle nécessite désormais une demi-journée de travail. Même constat pour un contrat d’assurance-vie luxembourgeois qui compte 54 pages aujourd’hui contre 2 il y a quelques années.

Pour ne plus continuer à subir cette réglementation qui cannibalise le temps des CGP et qui met à mal leurs activités, Equance a misé sur la digitalisation et s’est dotée d’une plateforme, baptisée « SaveTime », afin de faciliter les procédures administratives et permettre aux CGP de les mettre rigoureusement en œuvre pour éviter d’éventuelles sanctions.

La dématérialisation de A à Z

« SaveTime » centralise l’ensemble des informations du client, son historique, son portefeuille et les documents qui lui sont associés. A partir d’un masque de saisie, la plateforme peut générer de nouveaux contrats (assurance-vie, SCPI, dossier crédit…) pour un même client grâce aux données et informations renseignées au préalable. « Quand on sait que nos clients souscrivent en moyenne à 4 ou 5 instruments financiers différents, on imagine aisément le gain de temps pour nos consultants », explique Olivier Grenon-Andrieu, Président d’Equance.

Sur la partie purement documentaire, le CGP peut automatiser la saisie des questionnaires patrimoniaux et de profil risque. Un système d’alerte le prévient de la mise à jour annuelle.

En outre, à partir du 2e trimestre 2017, Equance mettra en place un module de signature électronique pour une dématérialisation complète de ces questionnaires d’évaluation.

Un virage numérique nécessaire pour les CGPI

« La digitalisation est l’affaire de tous ! », martèle le Président d’Equance. A défaut de disposer de ressources humaines ou financières pour se lancer dans la dématérialisation, les petits cabinets ou les indépendants peuvent s’adosser à de plus grands groupes pour suivre eux aussi ce virage numérique.

Faute de quoi, ils risquent de se retrouver confrontés à un problème de suivi et de conformité réglementaire, prenant de gros risques en cas de contrôles. « On le constate aujourd’hui, les amendes sont plus fréquentes et beaucoup plus lourdes, atteignant parfois des centaines de milliers d’euros. Et c’est sans compter les répercussions commerciales en cas de sinistres réglementaires », conclut Olivier Grenon-Andrieu.

En se libérant des contraintes administratives, les CGPI pourraient alors consacrer davantage de temps à la relation client et à la dimension conseil de leur métier.

Equance recrute d’ailleurs des agents commerciaux ; 4 en France (Paris et Montpellier) et une dizaine à l’international dans des zones stratégiques où le taux d’implantation de la communauté française est élevé : Afrique du Sud et Afrique francophone, Brésil, Russie, Inde, Indonésie, Philippines…

Next Finance , 5 avril

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés