AVIVA Advertisement AVIVA
›  Lecture 

Dysfonctionnements des Marchés Financiers

Ancien directeur général de la Banque Indosuez et ancien président de la Commission des opérations de bourse (COB), Jean-François Lepetit a suivi pendant près de cinquante ans l’évolution des marchés financiers. Dans cet ouvrage de 186 pages, il analyse de façon pédagogique les raisons profondes d’une dérive systémique engendrée tant par le comportement humain que par l’essor des nouvelles technologies.

Pour Jean-François Lepetit, le constat est sans appel : le fonctionnement réel des marchés financiers est hors de portée des théories académiques qui souhaitent les décrire et des théories réglementaires qui cherchent à les contrôler. Leur dérive mondiale est enracinée dans le comportement déviant d’un petit nombre d’acteurs abusant de leur pouvoir pour détourner la finalité des activités de marchés au détriment du financement de l’économie.

Grâce à la déréglementation généralisée des activités financières et aux progrès réalisés dans la gestion des données et des télécommunications, les années 1980 ont généré un développement phénoménal des instruments financiers.

La période de « post regulation » aurait donc dû consacrer le « triomphe » des marchés financiers. Elle s’est au contraire révélée particulièrement décevante pour la plupart des acteurs, gouvernements, entreprises, investisseurs, grand public, à l’exception peu satisfaisante d’une petite fraction d’intermédiaires et de quelques spéculateurs. La déréglementation a provoqué un gonflement aberrant de la sphère financière grâce à une utilisation abusive des innovations qu’elle avait heureusement engendré. Cette hypertrophie de la sphère financière peut étouffer, au mieux, la sphère économique, ou, au pire, externaliser ses crises et ses pertes.

Partant des dérives des ventes à découvert et des naked CDS pointées du doigt à la fin des années 2000, l’auteur passe au crible le fonctionnement de l’industrie financière. Il s’interroge notamment sur le pouvoir réel des autorités de régulation, l’encadrement du marché des matières premières, ou encore l’importance grandissante de la gestion alternative et des hedge funds dans l’industrie financière.

Devant une financiarisation de l’économie poussée à l’extrême, Jean-François Lepetit démontre à quel point les acteurs économiques de la sphère financière les plus régulés, les plus responsables, ont aujourd’hui un champ d’action de plus en plus limité.

Next Finance , Décembre 2013

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Lecture Psychologie des grands traders

A la fois fondé sur l’analyse des pratiques des grands traders et sur la synthèse des meilleurs travaux de psychologie les plus récents en matière de finance comportementale, ce livre accessible et complet explique la manière de penser et d’opérer des meilleurs (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés