›  News 

Deutsche AM fête sa 25ème année dans les convertibles

Le 23 avril, le fonds DWS Convertibles de Deutsche Asset Management (Deutsche AM) a fêté son 25e anniversaire. Et ses investisseurs ont des raisons de se réjouir. En effet, un investissement de 10 000 euros réalisé au moment du lancement du fonds en avril 1991, aurait atteint 54199 euros aujourd’hui...

Le 23 avril, le fonds DWS Convertibles de Deutsche Asset Management (Deutsche AM) a fêté son 25e anniversaire. Et ses investisseurs ont des raisons de se réjouir. En effet, un investissement de 10 000 euros réalisé au moment du lancement du fonds en avril 1991, aurait atteint 54199 euros aujourd’hui, ce qui équivaut à un rendement annuel moyen de 7% [1]. Ce succès est en grande partie dû à la grande expérience de Marc-Alexander Kniess, qui gère les convertibles pour DWS depuis plus de 16 ans.

Une équipe qui a fait ses preuves

Sous la direction de Christian Hille, Directeur Multi-Asset EMEA chez Deutsche AM, l’équipe spécialisée dans la gestion des obligations convertibles mondiales au sein du Groupe est responsable de la gestion performante de quelques 4,5 milliards d’euros d’actifs investis à travers des fonds communs de placements et des mandats institutionnels.

Deutsche AM se positionne comme l’un des plus importants fournisseurs de cette classe d’actifs. La même équipe gère le fonds Deutsche Invest I Convertibles qui a été classé 5 étoiles par Morningstar [2] et a mené une « Blend Strategy  », mêlant valeurs de croissance et valeurs sûres, très réussie depuis son lancement en 2004.

Le fonds investit dans des obligations convertibles mondiales de qualité Investment Grade (IG) et inférieure, alors que le DWS Convertibles investit exclusivement dans des titres de qualité IG.

Un atout pour chaque portefeuille

Les obligations convertibles offrent une combinaison unique de stabilité donnée par les obligations, associée aux opportunités du marché actions. Comme les obligations corporate, les obligations convertibles garantissent un taux d’intérêt nominal et une échéance fixe.

En outre, elles offrent la possibilité de convertir le titre en actions à un ratio prédéterminé. Si cette conversion n’a pas été réalisée, l’obligation est simplement remboursée à l’échéance.

La règle de base des obligations convertibles veut qu’ils répliquent deux tiers des hausses de prix de l’action sous-jacente, avec seulement environ un tiers d’exposition aux baisses de prix. Dans les conditions actuelles de marché, avec la faiblesse des taux d’intérêts et la volatilité des marchés, les obligations convertibles peuvent faire valoir leurs atouts et offrir aux investisseurs une alternative intéressante à une obligation pure ou à des placements en actions.

Next Finance , 27 avril

Notes

[1] Depuis le lancement le 23 Avril 1991 ; Source : Deutsche Asset Management, Fin Mars 2016

[2] Parts FC

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News Les flux du marché des ETF européens Smart Beta sont restés soutenus au troisième trimestre 2016

Les Nouveaux Actifs Nets (NAN) ont atteint 6,5 milliards d’euros depuis le début de l’année. L’encours total sous gestion est en hausse de 39% par rapport à la fin de l’année 2015 et se monte à 25,3 milliards EUR, avec un effet marché significatif (...)

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés