›  Opinion 

Des publications semestrielles rassurantes : les sociétés gardent le cap !

Croissance molle, ralentissement chinois, faiblesse de la productivité, nivaux mondiaux de dette historiquement élevés, taux d’intérêt négatifs… l’environnement économique est pour le moins atypique. Les nombreux atermoiements de la Fed quant à une prochaine remontée des taux illustrent bien cette complexité.

D’autant que s’y ajoutent de nombreuses incertitudes politiques, après le vote du Brexit, le calendrier est chargé : élections américaines, référendum italien, réélection en Autriche, formation d’un gouvernement en Espagne puis élections en France et en Allemagne.

Dans ce contexte, la saison de publication des résultats des entreprises européennes s’achève avec un cru relativement rassurant : 66% des entreprises du Stoxx 600 ont des publications en ligne ou supérieures aux attentes.

Il faut préciser que les analystes avaient préalablement révisé à la baisse leurs anticipations de croissance bénéficiaire de 6% par an pour les entreprises du Stoxx 600 en début d’année à – 1%.

En revanche, l’optimisme reste de mise pour 2017 où les attentes pointent une croissance des résultats de 13% ?...

Parmi les enseignements que l’on peut retenir de ces publications :

  • les programmes de réduction de coûts constituent plus que jamais l’un des principales sources de hausse des résultats (Veolia, Vinci…)
  • les marchés émergents sont à nouveau des territoires de croissance (L’Oréal, Unilever, Oriflamme).
  • Les financières et plus particulièrement les banques sont toujours à la peine : désintermédiation, taux d’intérêt négatifs, nouvelles technologies, nouveaux acteurs. C’est l’ensemble des métiers bancaires qui est remis en question.
  • Les acquisitions constituent plus que jamais un important moteur de croissance (Essilor, Eurofins, Téléperformance...)

Enfin et surtout la qualité des managements, leur capacité à remporter de nouveaux contrats et à intégrer les nouvelles opportunités créées par les évolutions en cours est plus que jamais déterminante dans un monde en pleine (r)évolution : Atos, Thalès, Valéo , etc…

L’équipe de gestion Actions Croissance de Mandarine Gestion , 20 septembre

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Solvabilité II : peut-on valoriser les engagements des assureurs comme des produits dérivés ?

Alors que la directive Solvabilité II est entrée en vigueur et mise en œuvre dans les compagnies d’assurance européennes depuis le 1er Janvier 2016, de nombreuses questions se posent encore quant à l’utilisation de la théorie des options en finance pour valoriser les engagements des (...)

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés