AVIVA Advertisement AVIVA
›  Note 

Des performances en hausse au T2 pour les gérants actifs, selon une nouvelle étude réalisée par Lyxor

La dernière étude de Lyxor Asset Management consacrée à la performance des gérants actifs révèle que 55% d’entre eux ont surperformé leur indice de référence au deuxième trimestre 2017. Il s’agit là d’une nette amélioration par rapport aux résultats enregistrés fin de l’année dernière...

Article aussi disponible en : English EN | français FR

La dernière étude de Lyxor Asset Management consacrée à la performance des gérants actifs révèle que 55% d’entre eux ont surperformé leur indice de référence au deuxième trimestre 2017.

Il s’agit là d’une nette amélioration par rapport aux résultats enregistrés fin de l’année dernière, où seuls 28% avaient surperformé, et par rapport aux 52% du premier trimestre.

Publié dans un premier temps annuellement, ce rapport Lyxor analyse chaque trimestre la performance de 3.871 fonds actifs domiciliés en Europe, ce qui représente environ 1.300 milliards d’euros d’actifs sous gestion.

Cette amélioration est essentiellement attribuable aux gérants actifs sur les marchés actions, 63% d’entre eux dépassant leur indice au deuxième trimestre, sur fond d’embellie économique et de politiques toujours accommodantes de la part des banques centrales. C’est au niveau des moyennes et grandes capitalisations européennes, des actions mondiales et des actions britanniques que les évolutions se sont révélées les plus marquantes.

En Europe, la performance des gérants actifs est étroitement liée à la performance du facteur low beta. Contrairement à 2016, leur positionnement prudent a porté ses fruits. Les petites capitalisations européennes ont également opéré un solide rebond le trimestre dernier, poursuivant sur leur lancée observée lors du précédent rapport del’étude Lyxor. La gestion active a toujours tendance à s’avérer plus efficace sur des segments de marché moins liquides. 73% des gérants d’actions mondiales, dont la plupart privilégiaient l’Europe aux Etats-Unis et ne disposaient d’aucune couverture du risque de change, ont profité de la dépréciation du dollar face à l’euro.

A l’inverse, les gérants obligataires ont été pénalisés par l’environnement de taux bas persistants. Seuls 35% des gérants actifs obligataires ont surperformé au deuxième trimestre, alors qu’ils étaient encore 53% sur les trois premiers mois de l’année.

La dette émergente et le haut rendement en euro auront été les segments les plus complexes à gérer.

« Notre étude souligne à quel point la sélection de fonds est importante. Il s’agit avant tout de savoir où exploiter les talents d’un gérant actif et quand opter pour des solutions passives à bas coûts. Notre étude pourra réellement aider les investisseurs à opérer les bons choix » a commenté Marlène Hassine, Responsable de la recherche ETF chez Lyxor.

Pour aider les investisseurs à optimiser la construction de portefeuille, Lyxor a développé un modèle quantitatif de surveillance des tendances conjoncturelles permettant une allocation factorielle dynamique. Ce modèle est également intégré dans le processus de sélection de fonds de Lyxor.

Next Finance , 13 septembre

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Voir en ligne : Performance improves in Q2 2017

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Note ETF et risques associés : l’AMF apporte un éclairage sur le marché français des fonds indiciels cotés

Selon l’étude de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), les mécanismes de coupe-circuits en vigueur sur Euronext Paris permettent de contenir le risque d’écartement important entre le prix négocié de l’ETF et la valeur liquidative instantanée du panier (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés