›  News 

Des hedge funds solides face au choc causé par le Brexit

Les fonds CTA marquent une surperformance et s’établissent en territoire positif après le Brexit (dans une fourchette de +2-3% pour la journée). Les gérants Macro ont la possibilité de tirer parti de telles perturbations du marché, mais l’éventail de leurs performances devrait être large (de -2,5% à +0,5%)...

Le camp du « Leave » l’a emporté à l’issue du référendum historique sur l’UE et cette décision a secoué les marchés...

Le Royaume-Uni a voté pour une sortie de l’UE à 51.9%, contre 48.1% pour le maintien. Le taux de participation au référendum s’est établi à 71,8%, soit le niveau le plus élevé pour une élection britannique depuis 1992. Les implications à long terme d’un tel vote sont massives. Pour les optimistes, il s’agit d’une opportunité de refaçonner l’UE sur des fondations plus solides.

Mais sur le court à moyen terme, c’est un revers cuisant pour l’UE, et une source de difficultés politiques majeures pour le Royaume-Uni (M. Cameron a annoncé sa démission – qui prendra effet en octobre ; l’Ecosse pourrait à nouveau avoir des velléités d’indépendance, et le Sinn Fein a évoqué la possibilité d’un référendum sur la réunification irlandaise). Selon les propres termes de Tony Blair, les conséquences du vote en faveur du Brexit sont « sismiques ».

Réaction du marché.

Les actifs risqués subissaient des pressions vendeuses massives à l’ouverture des marchés européens le 24 juin, avec des pertes à deux chiffres pour le secteur financier. Durant la journée, ils se sont toutefois stabilisés, les banques centrales s’étant déclarées prêtes à agir. En parallèle, les valeurs refuge telles que les obligations souveraines au Royaume-Uni et dans les pays du noyau dur de l’UEM ont gagné du terrain, de même que les métaux précieux et la parité JPY/USD.

Le résultat du référendum a suscité de vives réactions de la part des autorités monétaires et des dirigeants européens et il pourrait en être de même dans les prochains jours. De telles actions peuvent potentiellement endiguer l’incertitude du marché, mais il nous semble prématuré de chercher à saisir des opportunités.

Performance des hedge funds.

Dans de telles circonstances, l’industrie a tendance à protéger les portefeuilles et les estimations initiales sont plutôt rassurantes. Les fonds CTA marquent une surperformance et s’établissent en territoire positif après le Brexit (dans une fourchette de +2-3% pour la journée). Les gérants Macro ont la possibilité de tirer parti de telles perturbations du marché, mais l’éventail de leurs performances devrait être large (de -2,5% à +0,5%).

Certains gérants Macro affichaient en effet des positions longues sur les actions à l’approche du vote. Nous estimons que les gérants L/S Equity accusent un repli, mais leur performance négative devrait rester limitée, de l’ordre de -1/-2%.

Les stratégies Event-Driven affichent un bêta plus élevé que celui d’autres stratégies de hedge funds mais sont essentiellement exposées au marché américain. Leurs pertes pourraient se situer dans une fourchette de -0.5/-1.5%.

Enfin, les actifs négociés par les stratégies L/S Credit pourraient rencontrer des problèmes de liquidité et les estimations de performance sont à ce niveau plus hasardeuses. Plusieurs gérants ont toutefois allégé leur exposition aux titres financiers en amont du référendum.

Lyxor Research , 28 juin

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News Les flux du marché des ETF européens Smart Beta sont restés soutenus au troisième trimestre 2016

Les Nouveaux Actifs Nets (NAN) ont atteint 6,5 milliards d’euros depuis le début de l’année. L’encours total sous gestion est en hausse de 39% par rapport à la fin de l’année 2015 et se monte à 25,3 milliards EUR, avec un effet marché significatif (...)

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés