AVIVA Advertisement AVIVA
›  Opinion 

Conjoncture euro : la reprise économique se poursuit sur un rythme de croissance trimestrielle de l’ordre de +0,4%

L’indicateur avancé de la conjoncture PMI pour la Zone euro est ressorti quasi‐inchangé en août à 53.3. Cette stabilité s’observe également à la fois dans l’industrie et les services.

L’indicateur avancé de la conjoncture PMI pour la Zone euro est ressorti quasi‐inchangé en août à 53.3. Cette stabilité s’observe également à la fois dans l’industrie et les services. Sachant le détail géographique dont on dispose à ce stade, les seules variations notables sont une amélioration dans les services en France compensée par un léger tassement dans les services en Allemagne.

Cette publication nous permet de formuler deux remarques :

  • Cet indicateur suggère une croissance trimestrielle du PIB en Zone euro de l’ordre de +0.4% au T3‐2016 (cf. graphique 1), ce qui est d’ailleurs cohérent avec l’acquis de croissance tel qu’observé à partir de l’activité industrielle (cf. graphique 2). Cela est également en ligne avec notre scénario économique qui prévoit des rythmes de croissance trimestrielle en moyenne de +0.4% jusqu’à fin 2017.
  • Il est encore trop tôt pour considérer qu’il n’y aura aucun impact du Brexit sur la Zone euro. Le sentiment économique s’est sensiblement tassé fin juillet au Royaume‐Uni, et il faut du temps avant que cela ne se diffuse aux partenaires commerciaux via les échanges extérieurs. Avec du délai, on devrait en voir un léger impact sur les indicateurs conjoncturel européens plutôt à l’automne. Cependant, on peut considérer qu’il n’y a aucun signe de rupture dans les indicateurs avancés, que la reprise économique se poursuit donc en Zone euro.

Source Bloomberg – Calculs : Groupama AM.

Christophe Morel , Août 2016

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés