ClubFunding : Le bilan après un an d’activité

Après 12 mois d’activité, clubfunding s’affirme comme la plateforme de financement participatif généraliste qui offre le meilleur rendement à ses investisseurs

Un niveau de risque moyen supérieur à 9,5% [1] résultant d’une offre par ClubFunding de produits d’investissements s’assimilant à de la dette mezzanine (i.e. des quasi-fonds propres pour les PME).

Fort de son statut de Conseiller en Investissements Participatifs (CIP), ClubFunding se distingue des autres plateformes généralistes par sa volonté de financer des entreprises par l’intermédiaire d’émissions obligataires. Ce statut unique permet à ClubFunding de se positionner sur un marché peu concurrentiel, à la frontière entre le financement participatif que proposent les principaux acteurs de « crowdlending  » (bons de caisses, contrats de prêts) et les intermédiaires traditionnels de dette subordonnée (dette mezzanine, EuroPP).

Ce positionnement spécifique autorise ClubFunding à offrir à ses investisseurs des rendements supérieurs aux autres plateformes généralistes [2] et davantage en ligne avec les rémunérations proposées aujourd’hui par des fonds de dette privée ou de dette mezzanine.

Un niveau de risque faible, expliqué par (i) la taille et la maturité des entreprises financées, (ii) la présence de partenaires bancaires et (iii) par une prise quasi-systématique de sûretés auprès des emprunteurs.

Ce financement obligataire limite le niveau de risque observé en comparaison des autres plateformes généralistes possédant uniquement le statut d’Intermédiaire en Financement Participatif (IFP). En effet, ce type de financement cible (i) les PME de taille importante et suffisamment matures et (ii) les opérations structurantes pour ces entreprises. Cela implique également la présence systématique de partenaires bancaires (privés ou BPI) dans la structure de financement. De plus, ClubFunding sécurise davantage ses investisseurs en mettant en place des systèmes de sûreté dans le montage de ses opérations de financement.

Une sélection rigoureuse des dossiers, afin de proposer à la communauté d’investisseurs les meilleures opportunités du marché.

Pour permettre à ClubFunding d’offrir à ses investisseurs le meilleur rendement parmi les plateformes de financement participatif, ce positionnement spécifique sur les émissions obligataires s’accompagne également d’un processus intégré de sélection des dossiers. De plus, pour la phase d’analyse qualitative, ClubFunding a mis en place un Comité des Risques composé de spécialistes sectoriels chargés d’analyser les demandes de financement, de rejeter les dossiers ne remplissant pas les critères d’investissement et de noter les projets destinés à être proposés aux investisseurs.

De fait, seulement 2% des dossiers adressés à ClubFunding sont mis en ligne sur la plateforme et mis à disposition de la base d’investisseurs.

A ce jour, aucun défaut et aucun retard de paiement n’ont été observés sur les différents projets proposés par ClubFunding à ses investisseurs.

Next Finance , 4 mai

Notes

[1] Taux d’intérêt annuel brut moyen pondéré par les volumes (avant défaut, frais et fiscalité) sur l’ensemble des prêts proposés par chaque plateforme depuis leur création.

[2] Plateformes généralistes ayant prêté plus de 1,5M€ depuis leur création.

tags

|

|

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés