Baromètre Vousfinancer.com « les chouchous des banques » - 2ème trimestre 2016

Au 2ème trimestre 2016 et en particulier au mois de juin, les taux de crédit immobilier ont continué à baisser, notamment en raison d’une forte concurrence interbancaire. Il est désormais possible d’emprunter à 1,20 % sur 20 ans pour certains profils, un niveau inédit.

Taux le plus bas négocié sur 20 ans en juin : 1,20 %

35 % des demandes sont des renégociations

Au 2ème trimestre 2016 et en particulier au mois de juin, les taux de crédit immobilier ont continué à baisser, notamment en raison d’une forte concurrence interbancaire. Il est désormais possible d’emprunter à 1,20 % sur 20 ans pour certains profils, un niveau inédit. Compte tenu des opportunités engendrées par ce niveau de taux, on note un retour des renégociations de prêt pour lesquelles nous arrivons à négocier de très bonnes conditions, les banques cherchant à capter facilement ces nouveaux clients avant l’été, traditionnellement plus calme.

Des taux négociés à 1,20 % sur 20 ans !

Dans cette nouvelle édition du Baromètre Vousfinancer.com des « Chouchous des banques  », les taux de crédit, toujours orientés à la baisse, atteignent de nouveaux records historiques notamment pour les meilleurs profils qui empruntent ainsi à 1,20 % à Nantes, 1,25 % à Bordeaux ou 1,30 % à Thionville. « Par rapport au 1er trimestre, nous parvenons à obtenir des taux inférieurs de 0,30 point pouvant atteindre au mieux 1,01 % sur 15 ans, 1,20 % sur 20 ans et 1,55 % sur 25 ans ! Ces niveaux de taux inédits s’inscrivent dans un contexte de forte concurrence entre les banques qui, en raison d’objectifs de production de crédits élevés pour 2016, cherchent à être particulièrement attractives à un moment où les acheteurs sont de retour et avant l’été, période traditionnellement plus calme en terme de demandes de crédits  » analyse Sandrine Allonier, directrice des relations banques de Vousfinancer.com. Le retour des renégociations : 35 % des demandes en juin contre 18 % en janvier 2016

Depuis le mois de mai, on constate un retour des renégociations de prêt qui bénéficient également de conditions exceptionnelles dans les banques : elles représentent 35 % des demandes contre moins 18 % en janvier 2016, mais 45 % il y a un an. Avec les récentes baisses de taux, de nouvelles opportunités apparaissent pour les crédits souscrits récemment - y compris en 2015 - comme en témoignent le montant moyen des crédits renégociés (155 000 €) et la durée restante des prêts (16 ans), tous deux élevés. « Début 2015, les taux se négociaient en moyenne à 2,60 % sur 20 ans et 2,90 % sur 25 ans. Aujourd’hui, ils sont inférieurs de 1 point, offrant la possibilité à ces crédits d’être renégociés avec à la clé d’importantes économies » constate Sandrine Allonier. Ainsi, par exemple, à Nantes, un crédit de 775 000 € souscrit fin 2015 à 2,75 % sur 23 ans a été renégocié à 1,20 % sur 20 ans en juin en conservant la même mensualité avec une économie générée de 145 000 €, frais inclus.

Des taux qui devraient rester bas sous l’impact du Brexit notamment …

Suite à l’annonce du vote en faveur du Brexit, les taux d’emprunt d’Etat français (OAT 10 ans) ont encore reculé de 0,10 point pour atteindre 0,34 % le 24 juin. Dans le contexte actuel, les investisseurs privilégient la dette des pays considérés comme « sûrs » tels que l’Allemagne ou la France qui voient ainsi leurs taux d’emprunt chuter. De nouvelles diminutions de taux ne sont donc pas à exclure dans les banques les moins bien positionnées dans lesquelles il reste un potentiel de baisse : « Les banques vont avoir besoin de l’ensemble de l’année pour réaliser leurs objectifs. Ainsi nous ne devrions pas constater de remontées de taux avant l’été comme cela avait été le cas l’année dernière. Certaines banques pourraient même au contraire aligner leurs grilles sur les taux les plus bas du marché pour rester compétitives et maintenir, voire accroitre, leurs parts de marché  » conclut Jérôme Robin, président et fondateur de Vousfinancer.com.

Next Finance , 30 juin

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés