AVIVA Advertisement AVIVA
›  Opinion 

BCE : Une réunion pour rien ?

Les derniers chiffres décevants sur l’inflation en zone euro devraient conduire Mario Draghi à ne pas changer son discours. Les annonces concernant l’évolution du plan d’achat d’actifs (QE) attendront très probablement la rentrée de septembre.

La BCE s’exprime aujourd’hui à l’issue de son conseil de politique monétaire. Cette réunion ne devrait pas voir de grand changement d’inflexion du discours. En effet, les derniers chiffres décevants d’inflation en zone euro ne plaident pas pour un changement de discours tant sur la forward guidance que sur l’évolution du QE. La BCE pourrait même revoir à la baisse ses prévisions d’inflation sur les trois prochaines années, bien en-dessous de son objectif, malgré des révisions à la hausse de la croissance dans le même temps. Il y a donc fort à parier que la BCE attendra la rentrée pour s’exprimer sur la suite qu’elle compte donner à sa politique de programme d’achat (QE) car le temps presse, les premières difficultés techniques d’achat sur certaines dettes (allemandes notamment) se font sentir.

Ceci dit, la BCE risque de se retrouver, à nouveau, à la rentrée contrainte par le calendrier politique avec les probables élections en Italie. La partie des questions réponses sur ce sujet devrait être enrichissante, à suivre.

Eric Bertrand , 9 juin

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés