AVIVA Advertisement AVIVA
›  News 

AMPERE Gestion réalise le closing du fonds Hémisphère, premier « social impact bond » de plus de cent millions d’euros

Le premier « closing » du fonds Hémisphère, réalisé le 30 mai, marque une étape clé dans le développement des fonds à impact social (« social impact bonds »), en réunissant de grands investisseurs institutionnels autour d’un enjeu prioritaire : l’accueil et l’hébergement des publics en difficulté.

Le capital du fonds est apporté par Aviva France, BNP Paribas Cardif, la Caisse des Dépôts, CNP Assurances, la MAIF et PRO BTP, pour un montant total d’engagements de 100 millions d’euros. Ces investisseurs s’inscrivent dans une démarche innovante d’investissement à impact social : une partie de leur rémunération dépend de l’atteinte d’objectifs sociaux, évalués tous les ans par un auditeur indépendant, et portant notamment sur la scolarisation des enfants, l’ouverture des droits sociaux des personnes accueillies ou la capacité à les orienter vers un logement permanent.

Un prêt de la Banque de développement du Conseil de l’Europe (CEB) complète ces apports. Hémisphère dispose ainsi d’une capacité de financement de 10 000 places d’hébergement d’urgence destinées à accueillir les populations les plus fragiles, tout en leur proposant un accompagnement social. Adoma, filiale du groupe SNI et premier acteur de l’hébergement d’urgence, assure au plan opérationnel les missions d’hébergement et d’accompagnement social conformément à un cahier des charges défini par l’Etat.

Dès cet été, suite à l’acquisition par le fonds d’un portefeuille de plus de 60 hôtels économiques, 6 000 places seront déployées sur l’ensemble du territoire.

« Le fonds Hémisphère représente un réel changement d’échelle dans le monde des social impact bonds, puisque c’est le premier projet de cette taille en France comme à l’étranger » déclare Vincent Mahé, président d’AMPERE Gestion et secrétaire général du groupe SNI. « Cela montre les besoins liés à l’hébergement d’urgence, mais aussi l’importance croissante accordée par les investisseurs à la dimension sociale de leurs choix. Hémisphère permet à la fois à l’Etat de réaliser une économie de 40% sur le coût des nuitées hôtelières, d’améliorer la qualité de l’accompagnement social et de développer rapidement les capacités. Ce type de dispositif pourrait être étendu à d’autres champs qui nécessitent une mobilisation importante de fonds propres, notamment le financement d’infrastructures sociales comme les logements HLM ».

Next Finance , 1er juin

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News La Société ontarienne de financement de la croissance recherche des gérants de fonds

Afin de soutenir la création du Fonds d’actions pour le secteur des technologies propres (Ontario), la Société ontarienne de financement de la croissance (SOFC) a publié une demande de déclarations d’intérêt pour trouver des gérants de (...)

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés