6e Baromètre BODACC : Les transmissions de fonds de commerce en baisse en 2015

La DILA (direction de l’information légale et administrative), éditrice du BODACC (Bulletin officiel des annonces civiles et commerciales) - publicité des actes enregistrés au registre du commerce -, diffuse les résultats et l’analyse du 6e baromètre BODACC en partenariat avec Altares, acteur de premier plan de la Data Economy.

Pour la sixième année, le Baromètre BODACC apporte un éclairage sur les ventes et cessions de commerces et d’industries en France. Il détaille notamment le nombre de transactions et leurs montants par région, type d’activité mais aussi taille ou catégorie juridique des acquéreurs. Facteur de transparence de la vie économique et financière, il est disponible dans son intégralité, et en exclusivité, sur www.bodacc.fr.

Les transmissions de fonds de commerce en baisse en 2015. 40 000 fonds de commerce (-9,1%) ont été rachetés à un prix moyen de 180 000 € (-5,1%).

Une tendance générale à la baisse ...

  • Moins de transactions, en particulier en restauration Le nombre de rachats de fonds de commerce connait une baisse sensible ; moins de 40 000 activités (39 835) ont changé de main en 2015, un chiffre en recul de 9,1 % sur un an et inférieur de 10 % à la moyenne des cinq dernières années. Une transaction sur trois se réalise en coiffure, boulangerie, débits de boisson et restauration mais cette dernière activité marque un net repli sur un an (-11% en restauration traditionnelle).
  • Des valorisations sous contraintes La valeur moyenne des transactions accuse une baisse de 5,1% sur un an, juste sous la barre des 180 000 €. Ce montant est inférieur de 10 000 € à la moyenne des 5 dernières années mais supérieur aux valeurs des années 2008 à 2010 (176 000€). Sur l’ensemble des valorisations et rapportés au chiffre d’affaires du vendeur, ces prix représentent en moyenne 4 mois (alimentation générale) à 1 an d’activité (débits de boisson).
  • Des prix en retrait en métropole et en hausse en outre-mer Si les prix sont en augmentation en hauts-de-France (Nord-Pas de Calais-Picardie) au-delà de 200 000 €, ils sont en revanche en recul dans la quasi-totalité des régions métropolitaines. Globalement, les prix se situent aux environs de 165 000€ sur une frange sud-ouest nord-ouest et tombent en moyenne sous les 150 000 € sur un couloir sud-nord-est. En Ile-de-France les prix de cession des fonds de commerce restent élevés proches de 240 000 €. L’outre-mer se distingue ; Guadeloupe, Martinique et Réunion signent des valorisations très au-dessus de 200 000€.

... mais quelques signes remarquables

  • La reprise d’un fond, facteur de pérennité 85% des créateurs d’entreprise par reprise d’un fonds de commerce du millésime 2011 sont encore actifs en 2015. Ce taux de survie à cinq ans est significativement supérieur à celui généralement constaté sur l’ensemble des créations, voisin d’un sur deux.
  • Les microstructures confortent leur valeur La valeur des fonds de microentreprises sans salarié est préservée. Ces acquisitions qui représentent une transaction sur cinq, se sont conclues au-delà de 184 000 €, un montant en hausse de plus 7 000 € sur un an et 25 000€ par rapport à la moyenne sur cinq ans.
  • Les prix augmentent dans plusieurs activités Les valorisations s’apprécient dans plusieurs activités.
    Elles dépassent, notamment 1 000 000 € pour les pharmacies, 500 000 € pour les supermarchés ou le conseil en système informatique, ou 300 000 € en hôtellerie ou courtiers d’assurance.

Montants moyens des transactions en K€ par région des acheteurs en 2015

Next Finance , 4 avril

tags

|

|

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés