›  News  ›  Dépêche 

Morningstar fait évoluer son système de notation qualitative des fonds

jeudi 9 juin 2011

Morningstar fait évoluer son système de notation qualitative des fonds vers une échelle globale de notation des fonds et un format unique pour tous les rapports de recherche de fonds.

Morningstar, Inc. (NASDAQ : MORN), l’un des premiers fournisseurs d’analyse financière indépendante, a annoncé aujourd’hui son projet de migration de son système de notation prospective des fonds, Morningstar Qualitative Rating TM, en Europe et en Asie, vers une nouvelle échelle globale de notation des fonds. La société adoptera parallèlement une approche unique pour la publication des rapports de recherche de fonds. Le lancement des nouvelles notations et des rapports de recherche en Europe et en Asie est prévu au quatrième trimestre.

La notation qualitative des fonds en Europe et en Asie a été lancée par Morningstar en février 2009. Les nouvelles notations et les rapports d’analyse demeureront fondés sur la conviction des analystes selon laquelle un fonds peut surperformer son univers concurrentiel et/ou son indice de référence à long terme, sur une base ajustée des risques.

Le nouveau système de notation des fonds, baptisé Morningstar Analyst RatingTM, appliquera un barème de cinq notes : AAA, AA, A, Neutral (neutre) ou Negative (négatif). La notation résulte de l’analyse de cinq facteurs-clés considérés par Morningstar comme les piliers de l’évaluation de la réussite future d’un fonds : l’équipe de gestion, le processus d’investissement, la société de gestion, la performance et les frais. Une notation positive (AAA, AA, ou A) attribuée à un fonds signifie que les analystes de Morningstar ont une haute opinion du fonds et s’attendent à ce qu’il surperforme ses pairs et/ou son indice de référence sur une base ajustée des risques et sur un cycle de marché complet d’au moins cinq ans. L’échelle de notation est la suivante :

Notations positives :
AAA : fonds de la meilleure qualité qui se distingue sur les cinq piliers d’analyse et bénéficie de la plus haute conviction des analystes ; AA : fonds doté d’atouts sur plusieurs piliers, mais peut-être pas sur tous. Grâce à ces atouts, il bénéficie d’une forte conviction de la part des analystes ;
A : fonds présentant des atouts qui compensent d’éventuelles faiblesses dans certains des cinq piliers ; il bénéficie d’un niveau de conviction des analystes suffisant pour garantir une notation positive. Neutre : fonds peu susceptible de réaliser de très bonnes performances, mais peu susceptible d’enregistrer une nette sous-performance ; Négative : fonds présentant au moins un défaut susceptible d’entraver sérieusement la performance future, et considéré comme moins attrayant que ses pairs.

« Morningstar fournit une recherche indépendante sur les fonds basée sur les recommandations d’analystes depuis 25 ans. La normalisation des diverses méthodes d’évaluation utilisées par notre équipe de plus de 90 analystes à travers le monde nous a permis de créer aujourd’hui un système de notation international harmonisé. Cette notation a pour objectif de compléter le processus de sélection de fonds effectué par les investisseurs et conseillers, en identifiant pour eux les fonds représentant un bon investissement sur le long terme. Il ne s’agit pas de recommandation d’achat à court terme pour une catégorie d’actifs. Le nouveau système d’évaluation représente mieux le travail de notre équipe internationale et permet aux investisseurs de savoir si les analystes de Morningstar pensent qu’un fonds mérite leur attention », déclare Don Phillips, président de la recherche sur les fonds chez Morningstar. « Les analystes attribueront une notation positive aux fonds qui, selon eux, présentent des atouts durables et devraient surperformer sur le long terme. Contrairement à bon nombre de nos concurrents, notre échelle de notation est unique car elle n’évalue pas seulement les fonds performants mais aussi ceux dont la performance est faible ou médiocre ».

La notation Morningstar Analyst RatingTM évalue les fonds sur la base de cinq critères, en tenant compte de facteurs quantitatifs et qualitatifs. L’approche n’accorde qu’une importance partielle à la performance passée et aux indicateurs de risque historiques et elle n’écarte pas les fonds ayant sous-performé ou présentant un historique restreint. Elle est également plus réactive aux changements importants au niveau du fonds ou de la société de gestion. Les cinq piliers sont les suivants :

- Equipe de gestion : Les facteurs que nous considérons incluent l’expérience, les qualifications, le tempérament, la charge de travail, le support analytique, et la structure de la rémunération. Les analystes portent la plus grande attention à comprendre comment les informations circulent entre les équipes d’analystes et les gérants ainsi qu’à l’alignement des intérêts avec les porteurs de part du fonds ;

- Processus d’investissement : Les analystes évaluent la cohérence du portefeuille avec le processus de gestion et les risques inhérents à la stratégie. Ils regardent non seulement les indicateurs de risques historiques mais aussi le positionnement du portefeuille sur certains titres, secteurs, pays ainsi qu’en termes de valorisation et de taille des actifs.

- Société de gestion : Dans notre analyse de la société, nous considérons sa structure capitalistique, la stabilité des effectifs, et la façon dont les équipes sont rémunérées et motivées. Nous regardons également la culture de la société dans son ensemble et préférons clairement celles qui traitent les investisseurs comme des partenaires de long terme, en mettant l’accent sur la qualité de la gestion plutôt que sur la création de profits à court terme.

- Performance : Notre opinion est prospective. La performance passée ne joue donc qu’un rôle secondaire dans sa formation. En revanche, nous nous intéressons aux facteurs ayant contribué à cette performance, et comment ils s’intègrent dans le processus de gestion du fonds.

- Frais de gestion : La recherche Morningstar a établi une relation étroite entre les frais associés à un fonds et sa performance future. Par conséquent, le total des frais sur encours, les frais de transaction et commissions de surperformance d’un fonds ont une influence importante sur l’opinion finale des analystes.

La nouvelle notation de fonds, à l’instar des notations qualitatives actuelles qu’elles remplaceront, seront disponibles gratuitement sur les sites Internet Morningstar en Europe et en Asie. Pour l’ensemble des fonds couverts par Morningstar à l’échelle mondiale, la note et le rapport de recherche qui lui est associé seront disponibles sur Morningstar DirectSM, la plate-forme Morningstar dédiée aux investisseurs institutionnels.

Morningstar projette de lancer la nouvelle notation pour les fonds européens et asiatiques au quatrième trimestre, se concentrant sur les fonds qui ont les actifs sous gestion les plus importants et qui retiennent l’intérêt des investisseurs. De plus, l’équipe d’analystes dédiera une partie de son univers de recherche à des fonds de plus petite taille présentant des caractéristiques remarquables. L’équipe Morningstar est constituée de plus de 90 analystes de fonds et d’ETF à l’échelle mondiale, qui couvrent au total près de 9 000 milliards de dollars d’encours. La société fournit des données sur près de 140 000 fonds de placement.

Les échelles de notation de fonds Morningstar utilisées actuellement en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni, y compris celle d’OBSR, migreront également vers le nouveau système de notation Morningstar Analyst RatingTM au quatrième trimestre, cette nouvelle notation sera lancée aux Etats-Unis et au Canada au même moment.

« Nous fournissons aux investisseurs une recherche qualitative sur les fonds européens et asiatiques depuis plus de deux ans. La nouvelle échelle de notation globale, qui repose sur une méthodologie harmonisée, nous permet de tirer pleinement parti de l’expérience de notre équipe d’analystes à l’échelon mondial », déclare Thomas Lancereau, CFA, Directeur de l’Analyse des Fonds Morningstar France. « La migration vers un système de notation commun mettra davantage en lumière la portée mondiale de notre recherche en matière de fonds et se rendra plus cohérente pour les investisseurs qui utilisent notre recherche sur plusieurs marchés ».

Morningstar n’est pas rémunéré par les sociétés de gestion pour noter les fonds. La décision de noter et de rédiger un rapport sur un fonds spécifique revient exclusivement à l’équipe d’analystes sur la base de facteurs comme l’intérêt des investisseurs et la taille des actifs.

A l’instar de la notation qualitative des fonds actuellement disponible en Europe et en Asie, la nouvelle échelle de notation Morningstar Analyst RatingTM est une évaluation prospective et qualitative basée sur la recherche de nos analystes. Au contraire, la notation Morningstar Rating ou notation de fonds à base d’étoiles (Etoiles Morningstar) est une mesure purement quantitative visant à estimer la régularité des performances passées ajustées du risque et des frais sans aucune contribution des analystes.

La nouvelle échelle de notation ne va pas remplacer les Etoiles Morningstar et la méthodologie de ces dernières ne va pas changer. Morningstar considère la nouvelle notation comme un test d’aptitude qui vise à compléter les Etoiles qui, elles, sont une mesure des succès passés.

Pour plus d’informations sur le Morningstar Analyst RatingTM pour les fonds, consultez le site http://global.morningstar.com/AnalystRatingForFunds.

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés