›  Who’s who  ›  Who's who 

Monarcha Guillaume

jeudi 29 juillet 2010

Guillaume a rejoint Orion Financial Partners en Novembre 2009. Il est en charge de la Recherche Quantitative.

De 2008 à 2009, Guillaume dirigea une équipe de 4 personnes dédiée à la Recherche Quantitative au sein du département de la Recherche Economique chez Natixis, ayant pour mission le développement de solutions quantitatives dédiées à la gestion alternative, à la gestion des risques, ainsi qu’aux problématiques d’allocation d’actifs des investisseurs institutionnels.

De 2006 à 2008, il occupa le poste d’Economiste Quantitatif, en charge de la recherche hedge funds et de missions d’allocation d’actifs pour la clientèle institutionnelle. Entre 2002 et 2006, Il occupa le poste de professeur assistant à l’Université d’Aix-Marseille II en parallèle de ses travaux de recherche et de Doctorat.

Guillaume est titulaire d’un Doctorat es Sciences Economiques. Sa thèse de doctorat « l’Analyse Dynamique des Structures de Risque des Hedge Funds » a reçu le Prix de la Thèse Monétaire, Financière et Bancaire de la Fondation Banque de France en 2008.

Guillaume est associé au Laboratoire d’Economie d’Orléans, où il participe activement à un Cluster de Recherche sur les Risques Financiers – en charge de la thématique Hedge Funds – et donne régulièrement des conférences et des séminaires universitaires.

Articles liés

Octobre 2011

Stratégie Couverture des portefeuilles de hedge funds en période de crise : l’apport des overlay systématiques

La mise en oeuvre d’overlay systématiques peut être considérée comme une alternative aux rebalancements de court terme des portefeuilles de hedge funds, ou comme une composante active des allocations alternatives…

Juillet 2010

Note La nouvelle typologie de l’industrie des hedge funds après la crise de 2008

L’industrie des hedge funds a fait face à une vague de redemptions sans précédent. Entre fin 2007 et fin 2008, les encours gérés par les hedge funds ont diminué de trente pourcent...

Janvier 2010

Stratégie Quel impact, à court terme, d’une hausse de l’aversion au risque sur les performances des hedge funds ?

Après une période de forte hausse, une résurgence de l’aversion au risque pourrait avoir un impact significatif sur les classes d’actifs risquées (actions, dettes risquées, convertibles...)

Février 2010

Note Stress-test de marché et Value-at-Risk des hedge funds dans le cadre Solvency II : vers le développement de modèles internes

L’utilisation de modèles de VaR, essentiellement basée sur l’exploitation du track record d’un hedge fund ne rend que partiellement compte des risques réels qu’il véhicule...

© Next Finance 2006 - 2017 - Tous droits réservés