›  Salaire & Bonus  ›  Rémunération 

Fronde anti-bonus aux Pays-Bas

lundi 28 mars 2011

Dévoilés lors de la présentation du bilan annuel le 17 mars dernier, l’augmentation salariale (2%) et surtout le bonus des membres du conseil d’administration (équivalent d’environ une année de salaire) pour l’année 2010 ont suscité un vif mouvement de contestation aux Pays-Bas.

De la classe politique à la société civile, l’indignation fut unanime. Rappelons qu’ING a reçu une aide du gouvernement hollandais non totalement remboursée à ce jour. Des clients mécontents se seraient même regroupés via des réseaux sociaux afin d’envisager des retraits massifs ainsi que la fermeture de leurs comptes.

Face à la pression, les dirigeants ont renoncé à l’augmentation salariale mais aussi au bonus. Un courrier d’explication a été envoyé à environ 300 000 personnes parmi les plus riches clients de la banque dans laquelle il est écrit : « Nous avons sous-estimé le signal que cela vous enverrait, ainsi qu’à la société et aux politiques ».

Jan Hommen, président de ING a par ailleurs déclaré « Je dois constater, à mon grand regret, que les rémunérations variables pour le conseil d’administration sur 2010 mettaient en péril la confiance retrouvée des clients et de la société ». Les autorités hollandes envisagent de légiférer sur une interdiction de distribution de bonus pour les sociétés ayant reçu l’aide de l’état.

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés