›  News  ›  Dépêche 

Des marchés volatiles où toute décision d’IPO revêt un enjeu crucial

vendredi 8 avril 2011

Le 1er trimestre 2011 a été décevant pour les introductions sur les marchés boursiers européens (IPO), avec des montants levés en chute de 71% par rapport au 4ème trimestre 2010 et un nombre d’IPO en baisse de 27%.

Au cours de ce 1er trimestre, 94 introductions en bourse ont été réalisées en Europe, pour un montant de fonds levés de près de 3 Md €, alors que le 4ème trimestre 2010 avait connu 129 IPO et plus de 10 Md € levés. Telles sont les conclusions de l’étude trimestrielle « IPO Watch Europe – T1 2011 » de PwC, qui suit le volume et la valeur des introductions en bourse en Europe. Londres s’octroie la part du lion des IPO, cependant les perspectives d’activité dans toute l’Europe demeurent incertaines.

Sur fond de bouleversements politiques et économiques, quelques pointes d’optimisme sont perceptibles sur le marché, principalement du côté des émetteurs russes. Néanmoins les entreprises restent partagées entre le report ou la poursuite de leur projet d’IPO dans des conditions de marché mouvementées. Pour celles décidées à s’introduire prochainement, PwC a pu noter que les investisseurs se montrent inflexibles sur les prix.

Philippe Kubisa, associé Marchés de capitaux souligne que « c’est une pilule amère à avaler pour les entreprises à qui l’on dit que leur valeur a chuté de façon spectaculaire comparativement à leur valorisation initiale. Les investisseurs sont maintenant tellement méfiants que le prix qu’ils sont prêts à payer est souvent bien loin des montants espérés par les vendeurs. Les sociétés s’apprêtant à faire le grand saut dans les prochaines semaines en sont très conscientes. » Les cinq plus grosses IPO du 1er trimestre 2011 ont contribué aux deux tiers des fonds levés sur la période, 3 d’entre elles ayant eu lieu à Londres. Cependant, ces derniers jours, plusieurs grandes entreprises telles que BILT Paper et Topaz Energy and Marine ont décidé de reporter leur cotation. Thierry Charron, associé responsable de l’activité Marchés de capitaux à Paris, note qu’ « après un 4ème trimestre 2010 prometteur, les conditions de marché se sont détériorées de manière significative face aux défis économiques et géopolitiques du 1er trimestre 2011. Avril et mai sont traditionnellement des mois riches en IPO, mais la volatilité continue des marchés laisse les entreprises face à une décision critique : s’engager maintenant dans une IPO, ou la reporter à une date ultérieure dans l’espoir que les investisseurs reviennent bientôt sur le marché avec un optimisme renouvelé. »

« Au premier trimestre 2011, le marché est resté ouvert aux introductions en Bourse des PME-ETI, comme en témoignent les cinq sociétés, aux origines et secteurs d’activité très variés, qui ont rejoint NYSE Alternext, a déclaré Ronald Kent, Vice Président Exécutif Groupe et Responsable des cotations internationales chez NYSE Euronext. Par ailleurs, les opérations de scission telles que CFAO en 2009, et Edenred en 2010, se poursuivent avec l’introduction récente de Aperam sur notre marché européen, la société issue de la branche acier inoxydable du groupe ArcelorMittal. »

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés