›  News  ›  Dépêche 

AXA publie ses résultats semestriels 2014

dimanche 3 août 2014

Le Groupe AXA est un leader mondial de l’assurance et de la gestion d’actifs, avec 157.000 collaborateurs au service de 102 millions de clients dans 56 pays.

Chiffres clés

  • Chiffre d’affaires en hausse de 2% à 50 milliards d’euros
  • Résultat opérationnel en hausse de 11% à 2,8 milliards d’euros
  • Résultat courant en hausse de 8% à 3,1 milliards d’euros
  • Résultat net en hausse de 25% à 3,0 milliards d’euros

Selon Henri de Castries, Président-directeur général d’AXA, "C’est un excellent premier semestre aussi bien en termes de chiffre d’affaires qu’en termes de résultats financiers : c’est le résultat opérationnel semestriel le plus élevé de l’histoire d’AXA. Nous sommes bien alignés avec ce que sont les objectifs d’Ambition AXA."

CHIFFRE D’AFFAIRES

Le chiffre d’affaires est en hausse de 2%, grâce à la croissance de toutes les lignes de métier :

  • Le chiffre d’affaires vie, épargne, retraite augmente de 2%, soutenu à la fois par les marchés matures et les marchés à forte croissance ;
  • Le chiffre d’affaires de l’activité dommages progresse de 2%, bénéficiant principalement d’une hausse globale des tarifs de 2% en moyenne et d’une croissance du portefeuille, en partie compensées par une prime moyenne plus basse ;
  • Le chiffre d’affaires de la gestion d’actifs augmente de 4%, soutenu par AllianceBernstein et AXA IM grâce à une hausse des commissions de gestion.

Le volume des affaires nouvelles (APE) est stable, après une croissance au deuxième trimestre de 8% par rapport au deuxième trimestre 2013. Au cours de ce premier semestre, la croissance des ventes de produits de Fonds Général - Epargne et en Unités de Compte est compensée par la baisse de l’activité Prévoyance et Santé essentiellement due au repositionnement du portefeuille de produits en vie collective en Suisse en faveur de produits de prévoyance pure (primes plus faibles mais avec des marges plus élevées) et à la non-récurrence de ventes importantes en santé enregistrées au premier semestre 2013 en Allemagne.

La collecte nette en vie, épargne, retraite atteint +2,8 milliards d’euros, principalement grâce à la forte collecte nette en Prévoyance et Santé à +4,3 milliards d’euros, partiellement compensée par des décollectes nettes de -1,5 milliard d’euros en Fonds Général - Epargne et de -0,1 milliard d’euros en Unités de Compte, dont -1,1 milliard d’euros dus au succès de l’offre de rachat des garanties sur les « Variable Annuities » aux Etats-Unis.

La collecte nette en gestion d’actifs atteint +14 milliards d’euros, dont +11 milliards d’euros chez AXA IM et +3 milliards d’euros chez AllianceBernstein.

RENTABILITE

  • En vie, épargne, retraite, la marge sur affaires nouvelles progresse de 2 points et atteint 34% reflétant principalement l’amélioration du mix d’activité. En conséquence, la valeur des affaires nouvelles (VAN) augmente de 6% à 1,1 milliard d’euros ;
  • En dommages, le ratio combiné sur exercice courant s’améliore de 0,4 point à 97,1% malgré un coût plus important des catastrophes naturelles s’élevant à 1,7% ; le ratio combiné tous exercices s’établit à 95,8% en raison d’une plus faible contribution des boni sur exercices antérieurs.

RESULTAT

  • Le résultat opérationnel augmente de 11% à 2,8 milliards d’euros grâce à une forte croissance dans toutes les lignes d’activités. En publié, le résultat opérationnel croît de 8%, la différence provenant de l’effet négatif des taux de change.
  • Le résultat courant augmente de 8% à 3,1 milliards d’euros, principalement en raison de la hausse du résultat opérationnel et malgré de moindres plus-values nettes réalisées s’élevant à 335 millions d’euros.
  • Le ROE courant augmente de 16,5% à 16,8% principalement grâce à la forte croissance du résultat courant.
  • Le résultat net augmente de 25% à 3,0 milliards d’euros grâce à la fois à l’augmentation du résultat courant, à l’impact positif de la valeur de marché des actifs et des dérivés principalement liée à la baisse des taux d’intérêts, et à des coûts de restructuration plus faibles.

BILAN

  • Le ratio d’endettement est stable et s’établit à 24% au 30 juin 2014.
  • Les capitaux propres s’établissent à 58,9 milliards d’euros, en hausse de 6,0 milliards d’euros, principalement due à l’augmentation des plus-values latentes, à la contribution du résultat net, à l’émission d’une dette subordonnée de 1 milliard d’euros et à l’impact positif de l’effet de change, partiellement compensés par le paiement du dividende et un impact négatif lié aux engagements de retraite.
  • Le ratio de solvabilité I s’établit à 254%, en hausse de 33 points par rapport au 31 décembre 2013, principalement en raison de la baisse des taux d’intérêts et de la forte contribution du résultat opérationnel, en partie compensées par les effets de la croissance de l’activité et par l’impact négatif lié aux taux de change.
  • Le ratio de solvabilité économique augmente de 9 points par rapport au 31 décembre 2013 et s’élève à 215%, principalement soutenu par le rendement opérationnel, partiellement compensé par la baisse des taux d’intérêts.
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2016 - Tous droits réservés